facebook-f twitter

Pinel : « On a obtenu un régime transitoire »

Interrogé cette semaine, à propos de l’avenir du dispositif « Pinel » par la presse quotidienne mais aussi, encore hier soir le 18 janvier 2018 par les notaires du département, réunis, au sein de leur Chambre à Brest, j’ai pu rappeler que la carte de France du zonage sera revue au printemps lors de l’examen de la loi sur le Logement. Le ministre Denormandie s’y est engagé devant les nombreuses sollicitations des députés de tous bords et de toutes les régions.

J’ai rappelé aussi que nous revenons de loin et que, alors que leurs disparitions étaient annoncées à l’automne, tant pour le dispositif du prêt à taux zéro (PTZ) – que nous conservons (à taux plein 40% en zone C c’est-à-dire en dehors de Brest, et à 20% à Brest pour le neuf et à 40% pour l’ancien) que pour le Pinel (maintenu en 2018 à condition que le permis de construire du bien ai été signé avant le 31/12/2017 et acheté avant le 31/12/2018), les deux resteront donc en vigueur encore en 2018.

C’est une bonne nouvelle pour l’activité économique de la région (immobilier, notaires, bâtiment) car, encore une fois, le projet de loi de Finances 2018 prévoyait initialement d’abandonner, purement et simplement, à compter du 1er janvier 2018, le dispositif « Pinel » dans certaines zones de notre territoire, à commencer par la métropole brestoise.

Ce dispositif, qui permet aux ménages de bénéficier d’avantages fiscaux pour l’achat de biens immobiliers, a prouvé son efficacité et a permis de dynamiser le secteur du BTP et de l’immobilier sur nos territoires. J’ai pu vérifier d’ailleurs auprès des notaires combien ils sont optimistes pour l’avenir économique du département.

C’est pourquoi, avec d’autres collègues de la majorité, je me suis mobilisé pour le maintien de ce dispositif sur notre métropole (voir mes amendements, ci-dessous).

Au printemps, nous devrons poursuivre cette mobilisation. Il nous faudra bien mesurer la tension réelle du marché (entre l’offre et la demande de logement neuf et ancien) et aussi mettre en avant notre principal argument : le statut de métropole de Brest qui doit pleinement jouer son rôle de moteur économique sur l’ensemble du territoire.

Retrouvez ici l’article du Ouest France du vendredi 19.01.2018.

Voir mes amendements :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.