facebook-f twitter

Energies marines renouvelables

Les entreprises sont prêtes mais les délais sont trop longs

Ma Question au Ministre Hulot sur l’avenir des EMR, mon communiqué.

Ce contenu est bloqué. Acceptez les cookies afin de le visualiser.

A l’occasion de la séance des Questions au Gouvernement ce mardi 19 décembre 2017, j’ai interrogé Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, sur le besoin de redynamiser à court terme et de manière urgente le secteur des Energies Marines Renouvelables (EMR).

J’ai profité de cette intervention en séance pour saluer le formidable exploit de François Gabart qui vient d’accomplir le Tour du Monde en solitaire, sans escale en 42 jours, 16 heures et 40 minutes. Cette victoire – celle d’un homme, d’une technologie et d’une filière navale d’exception– remplit la France de fierté.

Le Gouvernement a déjà manifesté son attachement à la mer et aux questions maritimes, à Brest, lors du 1er Conseil Interministériel de la Mer le 17/11/17, puis au Havre, lors des Assises de la Mer le 21/11/17.

Dans ma question au Ministre, j’ai rappelé la situation paradoxale de Naval Energies et OpenHydro (filiales de Naval Group dans le secteur des EMR) qui a récemment décidé de supprimer 100 postes sur 260. En cause : un développement trop lent du marché des EMR, notamment dans le domaine de l’hydrolien. Les autres technologies (éolien posé, flottant, houlomoteur) sont également concernées par les délais d’appels d’offre et la complexité des procédures. Alors que le Premier Ministre avait pu récemment relever que le retard de la France dans le domaine de l’exploitation des énergies marines renouvelables faisait « un peu désordre », j’ai souhaité rappeler que les entreprises sont prêtes mais les délais trop longs.

Ci-dessous, les éléments de réponse apportés par le Ministre Hulot sur le plan d’action du Gouvernement :

  • Simplification des procédures en matière d’instruction des dossiers pour les sites de productions d’EMR,
  • Création d’un « permis-enveloppe » et d’un appel d’offres annuel de grande taille,
  • Volonté de raccourcir les délais d’autorisations,
  • Planification du processus de raccordement.

Le Ministre a rappelé le besoin d’une réalisation concrète à très court terme, pour initier l’effet d’entrainement nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.