facebook-f twitter

Arkéa. « Bercy a pris acte du succès de la manifestation » © Le Télégramme

En parallèle à la manifestation pour l’indépendance d’Arkéa qui a eu lieu jeudi dernier à Paris, une délégation a été reçue en fin d’après-midi pendant une heure au Ministère de l’Économie et des Finances par Bertrand Dumont, directeur adjoint du cabinet, le sous-directeur du Trésor et deux conseillers de Bercy. La délégation, composée d’une douzaine de personnes était constituée de membres du collectif des salariés pour l’indépendance, de décideurs économiques – dont Vincent Sillegue, vice-président des Promoteurs de France – de deux administrateurs de la banque, mais également de quelques politiques comme Didier Le Gac, le député de la troisième circonscription du Finistère ou de Bernadette Malgorn, conseillère municipale de Brest et ancienne préfète de région. « Bercy a pris acte de la forte mobilisation et du succès de la manifestation, commentait, ce vendredi matin, Antoine Michaud du collectif qui conduisait la délégation. Nous avons demandé que la sortie de la sphère de la Confédération se fasse sereinement. Que soit finalisé ce divorce qui est inéluctable ».

Nous leur avons expliqué que nous sommes en contact avec des régulateurs de la Banque de France et de la BCE pour trouver des solutions.

Les représentants du ministère ont insisté sur le fait que tout doit se faire selon les règles et dans l’intérêt des épargnants, dans la stabilité financière et ce, sans changer la loi. « Nous leur avons expliqué que nous sommes en contact avec des régulateurs de la Banque de France et de la BCE pour trouver des solutions ».

La délégation a également évoqué les pressions et intimidations que subirait Arkéa de la part de la Confédération. « Les représentants du Ministère se sont engagés à rester très vigilants. À se manifester si certains de nos dirigeants étaient débarqués sans raison valable. De notre côté nous nous sommes engagés à fournir, après le récent vote d’orientation un dossier bien abouti et ficelé sur la sortie du Crédit mutuel, comportant toutes les modalités de sortie. C’est ce texte qui sera soumis au vote des administrateurs en octobre ».


© Le Télégramme du 18.05.18 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter