facebook-f twitter

Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver © Le Télégramme

Un groupe de députés, dont des Bretons, s’est réuni mardi pour évoquer « la décision drastique prise par le Conseil européen « Agriculture et pêche » en décembre 2017 qui interdit la pêche de loisir au bar au-dessus du 48e parallèle pour l’année 2018. »

« Il est nécessaire qu’une évaluation précise et partagée de la ressource soit menée par plusieurs instituts indépendants pour élaborer des réglementations européennes respectueuses de l’environnement sans remettre en cause la pérennité de la pratique de la pêche de loisir », ont indiqué les députés « soucieux de préserver les réserves halieutiques ».

Assurant leur soutien aux pêcheurs plaisanciers « affectés par ces mesures restrictives », les parlementaires indiquent que « des actions communes seront menées dans les prochaines semaines » : ils adresseront un courrier au Commissaire européen en charge de l’environnement ainsi qu’au ministre français de l’Agriculture ; ils plaideront pour une renégociation des quotas et demanderont la réalisation d’un « diagnostic précis sur la situation des ressources halieutiques ».

Parmi les parlementaires à l’origine de cette « initiative transpartisane », on retrouve les députés bretons Sandrine Le Feu, Marc Le Fur, Didier Le Gac, Gilles Lurton, Paul Molac, Graziella Melchior, Jimmy Pahun, Yannick Kerlogot ou encore Bruno Joncour.


© Le Télégramme du 18.05.18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.