facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

ALGAIA, acteur en pointe de la filière algues

Traitement des algues brunes : Ma visite chez ALGAIA à Lannilis

 

Une fois n’est pas coutume, je me suis rendu mardi 30 juillet pour une visite de terrain en dehors de ma circonscription, à Lannilis, afin de rencontrer la direction de la société ALGAIA.

Ancien Maire de Lampaul-Plouarzel, commune riveraine de l’Aber-Ildut et voisine de Lanildut – premier port goémonier d’Europe-, député d’une circonscription unique en France en matière de récolte des algues marines, je suis depuis longtemps mobilisé sur le terrain et à l’Assemblée sur le devenir de ce secteur économique et de ces ressources exceptionnelles, porteur d’emplois et de richesses pour nos territoires littoraux.

Il m’apparaît dons important de continuer à rencontrer l’ensemble des acteurs, du récoltant à l’industriel, qui composent la « filière algue ». C’est pourquoi j’ai souhaité échanger avec Monsieur Jean-Baptiste WALLAERT, Directeur de l’usine de transformation d’algues de la société ALGAIA et également Président de la Chambre Syndicale des Algues et Végétaux Marins.

ALGAIA : traitement de l’algue et innovation

L’usine de traitement d’algues brunes existe à Lannilis depuis 1968 (enseigne « Nouryland ») et change plusieurs fois de mains avant d’être finalement reprise par ALGAIA à Cargill en septembre 2016 qui, depuis, a investi plus de 5 millions d’euros dans les installations et bâtiments du site qui devient également le siège social de l’entreprise.

ALGAIA à Lannilis c’est 68 personnes, mais l’entreprise compte des collaborateurs à Saint-Lô et à Paris (commerciaux, marchés étrangers), pour un chiffre d’affaire global d’environ 20 millions d’euros.

Aujourd’hui si l’essentiel de la production est constitué par les alginates issus des algues brunes comme ingrédients pour l’agroalimentaire et la cosmétique, l’entreprise innove également en proposant des bio-stimulants. Cette diversification et les capacités d’innovation sont fondamentales dans un marché au potentiel considérable : ALGAIA sait y répondre !

Remarquablement intégrée dans la filière, ALGAIA travaille avec de nombreux marins-pêcheurs récoltants d’algues et demeure en contact étroit avec les organes de gestion du Parc Naturel Marin d’Iroise (PNMI) dans le périmètre duquel se trouve la plupart des gisements d’algues brunes https://cashshape.co.uk(laminaria digitata et hyperborea), ou encore avec le Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Bretagne (CRPMEM). La gestion de la ressource est une priorité, sa qualité aussi.

Aujourd’hui ALGAIA vend sa production sur un marché mondial essentiellement concurrencé par les entreprises japonaises. En local le concurrent est JRS Marine Products -ex Danisco – à Landerneau : à eux deux ils représentent 5 % de la production mondiale !

Bravo à cette entreprise jeune et ambitieuse qui contribue également au rayonnement  de notre territoire et à la valorisation des ressources marines.

 

 

 

 

-mardi 30 juillet 2019-
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.