facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Cancers pédiatriques

Renforcer la prise en charge par la recherche, le soutien aux aidants familiaux, la formation des professionnels et le droit à l’oubli.

Les cancers pédiatriques : 1 à 2 % des cancers en France

Les cancers pédiatriques représentent 1 à 2 % des cancers en France par an avec près de 2500 diagnostics contre 400 000 chez les adultes. Bien que rares, ils constituent la quatrième cause de mortalité entre 0 et 15 ans.

A l’écoute des familles et des professionnels, les députés de la majorité et le Gouvernement sont pleinement engagés pour l’amélioration de notre compréhension des mécanismes fondamentaux du cancer et le soutien à la recherche dans ce domaine.

Tel était d’ailleurs le sens de mon entretien avec l’association « ESCAPE », « Ensemble Solidaires Contre les Cancers Pédiatriques » à ma permanence le 19 octobre 2018.

 

Cancers pédiatriques : 5 M€ supplémentaires

Les plus grandes avancées des dernières années en thérapie anticancéreuse et en survie ont été faites chez les enfants. Sur la période 2000 – 2011, la probabilité de survie à 5 ans1 pour les enfants atteints de cancer est estimée à 82 %, tous types de cancers et tous âges confondus. Cependant, il demeure des situations de mauvais pronostic très douloureuses à subir pour les enfants et leurs familles, car certains cancers n’ont pas encore trouvé de traitement à l’échelle mondiale.

Malgré de nombreuses avancées, certains cancers n’ont pas encore trouvé de traitement et il apparait nécessaire d’encourager de nouvelles recherches et une meilleure coordination. Lors d’une visite à l’Institut Curie lundi 12 novembre 2018, la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche a annoncé que, dès 2019, 5 M€ supplémentaires seront désormais consacrés chaque année à la mobilisation et la coordination des meilleures équipes de chercheurs intervenant dans différents domaines scientifiques autour des cancers pédiatriques.

Un amendement du Gouvernement a été déposé en ce sens lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2019 et a été voté à l’unanimité.

 

Un texte important adopté en 1ère lecture à l’Assemblée nationale

Ce jeudi 29 novembre 2018, a également été adoptée à l’Assemblée nationale la proposition de loi déposée par Nathalie Elimas, visant à renforcer la prise en charge des cancers pédiatriques par la recherche, le soutien aux aidants familiaux, la formation des professionnels et le droit à l’oubli ().

Présent pour ces débats dans l’hémicycle, je relève que durant l’examen en 1ère lecture en séance, 68 amendements ont été examinés et 15 ont été adoptés, dont 5 LaREM, 2 MODEM, un GDR et 7 du Gouvernement.

Ces amendements visent notamment à :

  • Permettre aux parlementaires d’intégrer le Conseil d’administration de l’INCa (article 1 bis) ;
  • Faciliter la sollicitation de mineurs pour effectuer des recherches, tout en conservant les mesures protectrices à leur égard (article 2) ;
  • Étendre les critères de renouvellement de l’AJPP et du CPP au-delà de la période de 3 ans ;
  • Considérer le certificat médical établi par le médecin pour fixer la date de réexamen de la demande d’AJPP et de CPP (article 3) ;
  • Mieux informer les familles sur la possibilité de recourir à l’AEEH et à la prestation de compensation du handicap (article 3) ;
  • Imposer aux signataires de la convention AEREAS une négociation pour étendre le droit à l’oubli de 5 ans à toutes les pathologies cancéreuses et permettre à l’Etat de fixer les âges et délais par décret en cas d’échec des négociations (article 5).
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.