facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Echange avec l’Ailes, foyer de jeunes travailleurs à Brest

Association d’éducation populaire devenue foyer de jeunes travailleurs

A l’invitation de son directeur Jean-Louis Potier (photo ci-dessus), je me suis rendu ce 24 janvier 2020 au sein du foyer de jeunes travailleurs (FJT) de l’Ailes (Association d’Iroise pour le Logement et l’Entraide), situé à Brest.

Cet échange avec une partie de l’équipe de travailleurs sociaux a permis de revenir sur l’historique de cet acteur du logement et de la solidarité, né en 1959 à Brest (voir les grandes dates clés d’Ailes), et destiné à l’origine à accueillir les apprentis de l’Arsenal.

Cette association d’éducation populaire devenue foyer pour les jeunes travailleurs s’est largement développée durant les années, au travers la région et par une diversité d’activités nouvelles (chantier d’insertion, service de déménagement solidaire, centre d’hébergement touristique…).

Aujourd’hui l’Ailes, c’est 120 salariés, dont une 50è en insertion. En une quinzaine d’années, les capacités d’accueil sont passées de 35 places (destinées à des jeunes garçons) à un volume de 144 places (mixtes, et avec enfants).

 

Focus sur le fonctionnement du foyer de jeunes travailleurs

Cet échange a également permis de mieux cerner le fonctionnement des foyers de jeunes travailleurs (FJT), également appelés « habitat jeunes », leur modèle économique, et surtout leurs missions auprès des jeunes de moins de 25 ans à faibles revenus.

 

Quid de la réforme de l’APL pour le public 18-25 ans ?

S’agissant des jeunes accueillis dans ces structures, il est bon de rappeler que s’agissant de l’aide personnalisée au logement (APL), l’appréciation des ressources se fait selon un régime dérogatoire. Ce mode de calcul présente l’avantage d’atténuer le surcoût de la « primo-installation », et surtout de mettre les jeunes « sur les rails » dans leur parcours vers l’autonomie.

Je me félicite évidemment du nouveau mode de calcul de l’APL pour une majorité de Français. Mais pour ce public des 18-25 ans à faibles revenus, j’ai interrogé le Ministre du Logement sur le fait que la logique de « contemporanéité » puisse présenter des risques de fragilisation (voir ma Question écrite).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.