facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Visite du site de Thalès Brest

Didier Le Gac avec Mme Gwenaëlle Odobey, M. Vincent Marfaing, Mme Marie-Josée Vairon, M. François Coursault, M. Lionel Collot et Yann Rabuteau, Collaborateur parlementaire

Thalès : Leader de la guerre électronique et acteur économique de poids dans la circonscription

 

Jeudi 9 novembre 2018 j’ai eu le plaisir de retourner chez Thalès Brest pour une matinée de visites et d’échanges sur l’activité de l’entreprise.

Thalès Brest est en pointe dans le domaine de la guerre électronique, aussi bien aéroportée (Rafale, SCAF – système de combat aérien futur), que navale ou terrestre, et le site de Brest est particulièrement engagé dans le domaine de la guerre des mines et de la détection. Ainsi, j’ai pu constater le très haut niveau d’expertise en matière d’équipements de détection développés par le groupe, tels que les radars qui équipent aujourd’hui les frégates de type « FREMM » mais aussi, demain, les radars numériques SEA FIRE destinés à équiper les futures Frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Marine nationale. Le site de Brest produira les systèmes de sonar CAPTAS-4 et le système de guerre électronique SENTINEL qui équiperont ces FTI.

J’ai également observé les innovations en matière de guerre des mines qui intègrent des drones de surface, autonomes, de plus en plus performants et capables de répondre efficacement aux nouveaux risques en la matière.

Mais en dehors de ces activités de pointe, Thalès Brest c’est aussi le premier employeur de la circonscription avec près de 1.800 personnes. A ce titre l’entreprise doit gérer et innover en matière de mobilité, de travail collaboratif, d’attractivité et de maintien de son personnel sur le site de Brest. Cela passe notamment par la rénovation et le réaménagement de différents plateaux de bureaux, laboratoires, ou encore d’organisation du travail en interne. Le recrutement est constant sur le site de Brest avec un plan d’embauche de 150 ingénieurs en 2019.

Thalès Brest est aussi en relation étroite avec les écoles d’ingénieurs, le Technopôle Brest Iroise, l’Université (UBO) ou encore le Pôle Mer Bretagne Atlantique, et participe ainsi à l’excellence en matière de sciences et technologies (y compris maritimes) sur la circonscription.

En tant que membre de la Commission de la Défense et des Forces Armées, je soutiens pleinement l’activité de Thalès au bénéfice de la compétitivité et de l’innovation de nos industries de défense. Je la soutiens également comme acteur important de l’attractivité économique et de l’emploi sur notre territoire.

 

Je remercie vivement l’ensemble de l’équipe de direction et des personnels rencontrés pour leur accueil et leurs explications.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.