facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Développer la lecture publique

Récemment à Coat-Méal, cette semaine à Ploumoguer, bientôt à Lampaul-Plouarzel, Le Conquet, Porspoder ou Plouvien, partout sur notre circonscription (et ailleurs !) les communes investissent pour construire ou transformer leur bibliothèque en médiathèque. Ces lieux de lecture publique sont des lieux plébiscités par les habitants. C’est normal car, outre des lieux de vie et de rencontres (parfois les seuls) au cœur des communes, ces médiathèques représentent  très souvent le seul lieu d’accès à la culture : livres bien sûr mais aussi presse, documents vidéos ou encore expos, conférences d’auteurs voire animations pour les plus jeunes sous forme de spectacle ou de conte et initiation à internet pour les plus âgés.

Il y a 16 000 bibliothèques-médiathèques en France. Autant de bureaux de poste. Et 90% des français se trouvent à moins de 20 mn d’un tel lieu. Dans notre circo, grâce à l’action des collectivités (communes ou parfois les EPCI et surtout le conseil départemental du Finistère), je pense que ce taux doit approcher les 100 % et à moins de 10 mn tellement notre secteur est bien maillé.

L’enjeu maintenant réside dans le taux d’ouverture de ces équipements. En effet, l’ouverture n’est pas toujours suffisante et surtout ne corresponds pas forcément aux attentes des habitants qui aimeraient pouvoir s’y rendre davantage le soir ou durant le weekend.

Emmanuel Macron avait bien identifié cet enjeu durant la campagne présidentielle et a confié une mission sur ce thème  dès la fin de l’année 2017 à l’écrivain et académicien Erik Orsenna.

En déplacement à Mureaux cette semaine, en région parisienne, il a nouveau précisé le plan d’action qu’il entend mettre en œuvre faciliter cet élargissement d’horaires et notamment les aides apportées aux communes. C’est pour cela que le Gouvernement d’ores et déjà choisi de consacrer 8 M€ à l’extension des horaires des bibliothèques municipales, via une enveloppe réservée dans la dotation générale de décentralisation prévue par le budget 2018. C’est un engagement de campagne du Président de la République qui est ainsi tenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.