facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Gilets jaunes : et maintenant la concertation

Edito de décembre 2018

 

Après trois semaines de crise des gilets jaunes, le Président de la République a reconnu, lors d’une intervention télévisée claire et précise, le 10 décembre 2018, le retard dans les effets des politiques décidées depuis son élection, ce qui a généré des frustrations.

Il a également reconnu l’erreur de la mise en place de la CSG touchant des retraites peu élevées.

C’est pourquoi, après l’annonce de la suppression de la taxe carbone sur le diesel, des hausses des tarifs du gaz et de l’électricité en janvier et des nouvelles modalités du contrôle technique des véhicules, Emmanuel Macron a annoncé, pour une mise en place dès janvier 2019, une revalorisation des plus bas salaires, la fin de la CSG pour les pensions de retraites inférieures à 2000 € net par personne (pour une personne seule), la défiscalisation des heures supplémentaires et également, la demande auprès des employeurs de l’octroi d’une prime de fin d’année à leurs salariés.

Ces mesures ne sont pas une fin en soi et le Président de la République a décrété l’état d’urgence économique et social pour notre pays.

Il s’agit de mieux conjuguer le progrès économique avec l’exigence de justice sociale de nos concitoyens.

C’est pourquoi ce nouveau contrat passé avec les Français s’appuiera également sur les conclusions du grand débat national et décentralisé qui sera conduit sur tout notre territoire et qui réunira les parlementaires, les maires, les syndicats, les associations et les citoyens qui ne se reconnaissent dans aucune organisation.

A travers quatre thèmes, ce débat permettra d’aborder toutes les questions importantes pour notre pays : questions institutionnelles et démocratiques, questions fiscales, questions liées à la transition énergétique.

 

Naturellement, je prendrai toute ma part à ce grand débat, dont on attend les modalités.

Depuis mon élection, j’ai toujours tenu à être à l’écoute à l’ensemble des demandes et des attentes de nos concitoyens.

Les mesures politiques les mieux acceptées sont celles qui sont partagées et débattues dans le dialogue et le respect de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.