facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Artisanat et Petites Entreprises du Bâtiment : Échange avec la Capeb du Finistère

Le 30 septembre 2019, se tenait le « petit déjeuner des parlementaires du Finistère » organisé à Quimper par la Chambre de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiments du Finistère (Cabep). Présidée par Christiane Storck dans le Finistère, la Capeb est l’organisation professionnelle représentative des entreprises artisanales du bâtiment.

 

Les entreprises artisanales du bâtiment, une richesse pour notre territoire

Dans le Finistère, et notamment sur le Pays de Brest, on sait combien le tissu des petites entreprises est actif. Le secteur du bâtiment est en effet pourvoyeur d’emploi localement.

 

Refondation des aides à la rénovation énergétique : la Cabep réagit

Le Gouvernement a fait de la politique de rénovation énergétique des logements une priorité du quinquennat qui permettra, notamment, d’atteindre nos objectifs en matière de neutralité carbone à l’horizon 2050. C’est pourquoi, il met en place une refondation du système des aides.

Ce qui est proposé dans le Budget 2020

L’échange avec la Capeb a porté sur la « prime unique » lancée pour 2020 par le Gouvernement, avec un montant fixé en euros. Cette prime remplacera le CITE et l’aide de l’ANAH. Je partage certaines des craintes exprimées par le secteur du bâtiment. J’ai donc déposé plusieurs amendements au PLF2020 (lien vers les amendements disponible prochainement).

 

Éviter l’amalgame entre artisans et intermédiaires en CEE

À la suite de cet échange avec la capeb, j’ai également souhaité saisir la ministre de la transition écologique et solidaire sur le secteur de la rénovation thermique et des installations d’énergies renouvelables, et plus particulièrement sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE). Le CEE repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie. Dans le cadre de ce dispositif, les primes sont déduites sur la facture avec attribution immédiate et pour les ménages les plus modestes confrontés à la précarité énergétique, ces primes – souvent très importantes – permettent de réaliser les travaux d’isolation « à un euro ».

Si sur le territoire, la grande majorité des entreprises sont mobilisées pour réaliser des travaux de qualité, dans le respect des règles de sécurité.

Du fait d’entreprises et opérateurs peu scrupuleux (qui ternissent d’ailleurs l’image de la profession tout entière), un certain nombre de dérives sont observées, s’agissant de ces offres d’ « isolation à 1 euro » proposées dans le cadre du Pacte énergie solidarité et elles font du mal à la profession.

Voir ma Question écrite (lien à venir).

 

Voir aussi :

Bâtiment et Travaux publics : Relais au Premier ministre des sujets du moment pour le secteur

Entretien avec une délégation de la Fédération Régionale des Travaux Publics Bretagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.