facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Échange avec la Cfdt Retraités

A l’approche de la Journée d’action du 3 octobre prochain portant sur le pouvoir d’achat, j’ai reçu à ma permanence parlementaire, en circonscription, des représentants de la Cfdt Retraités (rendez-vous du  26 septembre 2019).

Leurs demandes portent sur le pouvoir d’achat, la réforme de la Csg, le financement de la complémentaire santé et le financement de la perte d’autonomie.

L’occasion d’évoquer avec eux le projet de budget 2020 bientôt en discussion au Parlement, de rappeler les mesures déjà adoptées en direction des personnes âgées et aussi celles à venir pour le grand âge et l’autonomie…

Budget 2020 : un budget qui valorise le travail

L’Assemblée nationale va bientôt débuter l’examen du budget 2020. Ce Projet de de loi de finances valorise le travail et comporte des baisses d’impôts pour les Français (près de 10 milliards € de baisse d’impôts pour les ménages, qui s’ajoutent aux 10 milliards réalisés depuis le début du quinquennat).

L’objectif est d’atteindre 27 milliards € de baisse d’impôts pour les particuliers d’ici à 2022, soit la plus forte baisse d’impôts de la Ve République.

Après prise en compte de l’inflation, le pouvoir d’achat des ménages progresse de 2,0% en 2019 et devrait progresser de 1,2% en 2020.

C’est principalement en raison de mesures en faveur du pouvoir d’achat :

  • En 2019 : les mesures de baisse de la fiscalité et mesures d’urgence (prime d’activité, baisse de la CSG pour les petites retraites, exonération des heures supplémentaires, prime exceptionnelle défiscalisée, baisse de la taxe d’habitation) ; le pouvoir d’achat augmente en moyenne de 850 € par ménage soit la plus forte progression depuis 12 ans.
  • En 2020, les mesures annoncées par le Président de la République le 25 avril : notamment la baisse de l’IR ainsi que la poursuite de la baisse de la TH.

Et pour les personnes âgées ?

On peut citer :

  • L’exonération complète de TH pour les 80 % des foyers les plus modestes, conformément à l’engagement de campagne du Président de la République, bénéficiera à 9 millions de ménages retraités, à hauteur de 200 € de gain annuel en moyenne. Depuis 2017, le gain cumulé s’élève à 600 € en moyenne ;
  • L’indexation des pensions de moins de 2000 € soutiendra le revenu de près de 11 millions de retraités (soit deux tiers d’entre eux). Pour une pension nette de 1 500 €, le gain annuel de revenu atteindra 200 € environ ;
  • La revalorisation du minimum vieillesse qui atteindra 900 € en janvier 2020 accroîtra le pouvoir d’achat de 600 000 retraités très modestes ;
  • La création de la complémentaire santé solidaire (CMUC à 1 euro par jour) en novembre 2019 bénéficiera à au moins 600 000 retraités ;
  • Ces mesures font suite à d’importants allègements fiscaux mis en œuvre depuis 2017, dont, en 2018, l’extension du crédit d’impôt aux services à la personne pour les retraités modestes : a accru de 1,1 Md € les aides aux retraités.

Quoi de neuf pour la « dépendance » ?

Le PLFSS 2020 (Projet de loi de financement de la sécurité sociale) comporte déjà de premières mesures pour un montant global d’au moins 500 millions €.

Le PLFSS de cette année met l’accent sur quatre domaines urgents :

  1. Soutien aux proches aidants ;
  2. Soutien aux EHPAD ;
  3. Modernisation des services d’aide à domicile ;
  4. La prise en charge médicale des personnes âgées : éviter les passages aux Urgences.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

1 commentaire sur “Échange avec la Cfdt Retraités”
  1. La dépendance est un problème sociétal majeur dont l’accompagnement s’impose.
    Il est nécessaire, autant pour les personnes âgées que pour l’économie de notre pays, de faciliter, par des aides adaptées, le maintien à domicile

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.