facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Futurs médecins : Rémunération des stages à l’hôpital

A l’écoute des étudiants en médecine de Brest

Le 5 juin 2020, j’ai reçu à ma permanence les représentantes des étudiants en médecine de Brest. Loona Mathieu, Vice-Présidente en charge de la Représentation et des Études Médicales, m’a rappelé dont la scolarité des études en médecine et les stages se déroule.

Dans le système actuel, les étudiants hospitaliers (lors de leur externat) effectuent des stages qui peuvent se dérouler à mi-temps, ou à plein temps par période. Selon le Code de la santé publique, ils sont d’ailleurs considérés comme « agents hospitaliers de la fonction publique », et rétribués selon la grille indemnitaire en vigueur.

 

Engagement exemplaire

L’engagement quotidien des étudiants hospitaliers est réel, et leur utilité avérée pour le fonctionnement des services. Cet engagement exemplaire a été mis en lumière lors de la crise sanitaire. Les étudiants en médecine se sont mobilisés dès la première heure aux cotés de leurs pairs. Durant l’épidémie de la Covid-19, les étudiants hospitaliers ont pu faire fonction d’aides-soignants, d’infirmiers, de brancardiers ou encore d’assistants de régulation médicale…

 

Précarité financière et statutaire des étudiants en médecine

Une enquête « précarité » a cependant mis en lumière la précarité, à la fois financière et statutaire, de ces étudiants. En quatrième année, un étudiant en médecine reçoit en effet une rémunération mensuelle de 129,60 € brut, pour une moyenne de 1,29 € brut de l’heure ; quand un étudiant stagiaire en même année de master perçoit quant à lui une gratification de 3,9 € net de l’heure.

Il est par ailleurs difficile pour les étudiants en médecine d’occuper des « jobs étudiants » pendant leur scolarité, contrairement à d’autres étudiants qui, en travaillant, parviennent à avoir un complément de revenu. D’une manière générale, beaucoup d’étudiants en médecine ont pensé arrêter leur scolarité pour des raisons financières.

Un tiers des étudiants en médecine sont boursiers.

 

Ségur de la santé

Alors que le « Ségur de la santé » a débuté, j’ai souhaité interroger le Ministre sur la rémunération de ces étudiants hospitaliers et sur les possibilité d’alignement sur la gratification perçue par les stagiaires de l’enseignement supérieur. Cette revalorisation à hauteur de 390 € mensuel minimum répondrait en partie à la précarité financière des étudiants en médecine.

 

Lien vers ma Question écrite disponible prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.