facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Ma Tribune : Ensemble, arrêtons l’agri-bashing !

Tribune parue dans © Ouest France du 28 février 2019

 

Les agriculteurs sont en train de relever tous les défis auxquels ils sont confrontés : répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, produire mieux, bien et bon, concilier écologie et économie, respecter l’environnement, le bien-être animal. Les jeunes agriculteurs, véritables agro-écologistes, vont réussir ces défis mais pour cela ils ont besoin d’être soutenus par leurs concitoyens. Arrêtons les caricatures, arrêtons d’opposer les modèles entre eux, le conventionnel contre le bio, les modèles passéistes contre les modèles innovants. Le monde agricole a reconnu les excès du passé, soyons capables de reconnaître à notre tour les efforts qu’ils ont accomplis et les résultats obtenus (qualité de l’eau, réduction des intrants…). L’agriculture bretonne est basée sur un modèle raisonné, majoritairement familial. C’est pourquoi, les jeunes agriculteurs, et leurs familles, ne se reconnaissent pas dans l’image (agriculture industrielle, ultra-intensive…) que la société aime trop facilement leur renvoyer.

Si demain, il y a moins d’agriculteurs (des centaines d’exploitations aujourd’hui en vente ne trouvent pas preneurs…) les conséquences sur notre environnement seront désastreuses (prolifération des friches notamment), sans parler bien évidemment des conséquences sur notre économie et nos emplois.

Sans compter que pour continuer à nourrir les français, il faudra importer toujours plus de produits agricoles (car les circuits courts ne suffiront pas !). Des marchandises qui seront produites dans d’autres pays mais… dans quelles conditions sociales ou sanitaires ? Avec quelle empreinte carbone ? Un comble à l’heure où l’on prône tant le manger local !

Alors, plutôt que de s’émerveiller une énième fois devant les images du Salon de l’Agriculture, allons rencontrer, parfois au bout de notre propre jardin, nos voisins agriculteurs et échanger avec eux et leurs pratiques.  Ils sont passionnés par leur métier (sinon, comment pourraient-ils l’exercer ?) et passionnants.

Défendre ensemble notre agriculture, tel est bien le défi collectif que nous devons réussir maintenant.

 

Didier LE GAC
Député Brest-Rural
25 février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.