facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Plan de relance dans le secteur de l’industrie de la Défense

Ma question en Commission de la défense

Ce mardi 21 juillet je participais à une réunion de la Commission de la défense nationale et des forces armées portant plus particulièrement sur la situation et le rôle de l’industrie de la défense dans la politique de relance post crise sanitaire.

 

Ainsi, cette réunion était organisée autour de la restitution du rapport de la mission « flash » confiée aux députés Benjamin Griveaux et Jean-Louis Thiérot sur ce thème. La situation de la défense nationale et des forces armées – dans son ensemble – face à la crise, ayant déjà été étudiée dans un précédent Rapport de la Commission publié le 3 juin dernier (Rapport d’information N° 3088).

 

Dans ce contexte j’ai souhaité interroger les rapporteurs de cette mission sur la méthode et la stratégie a adopter pour concrétiser et hiérarchiser les nombreuses initiatives des industriels du secteur, les PME aussi, notamment dans le cadre du plan de rebond du ministère de la défense. C’est par exemple le cas dans le secteur naval avec les entreprises membres du GICAN, dont plusieurs sont situées à Brest.

Benjamin Griveaux m’a répondu que la bonne méthode sera d’abord d’exécuter ce qui a été engagé avant la crise sanitaire, mettre en oeuvre ce qui était « dans les cartons » pour donner  de la visibilité aux entreprises concernées. Faire preuve d’opportunité aussi, pour porter des innovations et renforcer l’offre de technologies.  

 

Vidéo de ma question ici :

La réponse de Benjamin Griveaux :

 

 

Plus largement les 2 rapporteurs de cette mission ont pu souligner dans leur rapport que « La défense est un vecteur de relance beaucoup plus efficace que beaucoup d’autres secteurs, immédiatement mobilisable et permet un effet de levier important« .

De même « un effort de relance est indispensable pour parer le risque de perte d’autonomie stratégique qui résulterait d’un affaiblissement du secteur ». Ainsi la commande militaire  prévue dans la Loi de Programmation Militaire (LPM), doit être accélérée et intensifiée.

 

Membre de la Commission de la défense et rapporteur du budget de la Marine je veillerai à ce que les entreprises – en particulier du naval – puissent bénéficier pleinement de ce plan de relance.

 

 

– 22 juillet 2020 –
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.