facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Programmation militaire 2019-2025 : Que retenir ?

Le projet de Loi de programmation militaire (LPM) a été présenté en Conseil des ministres ce matin puis en Commission de la Défense nationale et des Forces armées, dans laquelle je siège, cet après-midi du jeudi 8 février.

Cette loi aux enjeux fondamentaux pour nos armées compte tenu des engagements à prendre pour la période 2019-2025, est attendue avec attention notamment sur le volet budgétaire. Je tenais à vous en présenter les points essentiels.

L’objectif de la LPM : la LPM vise surtout à établir une « trajectoire » des politiques publiques de dépenses en matière militaire sur une période donnée. Elle constituera ainsi la référence de l’action de l’Etat qui sera articulée autour du quotidien du soldat et de la modernisation des équipements et infrastructures, conformément aux engagements pris par le Chef de l’Etat. Le LPM devra également compenser le désinvestissement constaté lors des précédentes lois de programmation.

  • Donner les moyens à nos forces armées : L’objectif annoncé est d’atteindre 2% du Produit Intérieur Brut (PIB) en 2020, soit 50 milliards d’euros, avec pour 2018 un budget fixé à 34,2 milliards d’euros. Cette augmentation conséquente est indispensable à notre capacité de mener les opérations extérieures dans lesquelles la France est engagée, mais également au renouvellement attendu de nos matériels et infrastructures.

Concernant en particulier la Marine nationale, l’accent sera mis sur la composante océanique et le renouvellement de la dissuasion nucléaire (SNLE et missiles M51.4). La construction de pétroliers ravitailleurs à double coque et de patrouilleurs pour renforcer les capacités de surveillance de la zone économique exclusive doit être accélérée. Le remplacement du porte-avion Charles-de-Gaulle est également intégré à la trajectoire de cette LPM.

  • L’élément humain : un LPM « à hauteur d’homme » : Cette particularité doit être soulignée car l’accent est mis sur le quotidien du soldat, de sa famille et de son entourage. Le Président de la République s’était en effet engagé à ce que cette dimension soit intégrée et la LPM qui  envisage à la fois la modernisation de l’équipement individuel du soldat, mais également le volet ressources humaines.

La vie de famille est prise en compte via des aides aux modalités de garde des enfants, des aides sociales et un soutien psychologique dédié. L’accompagnement en cas de changement de domicile et de nouvelle affectation est aussi intégré dan les futures mesures de la LPM.

Je me félicite, notamment pour la situation de la Marine, de cette LPM qui donnera enfin les moyens budgétaires nécessaires aux missions et ambitions de nos forces armées. Je serai particulièrement vigilant quant aux dispositions législatives à venir pour la mise en œuvre de cette LPM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.