facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Collège Saint-Pol-Roux

Journée Respect Zone au Mac Orlan à Brest

Le collège brestois de Saint-Pol-Roux en pointe contre le harcèlement à l’école

Ce 9 novembre 2017, s’est tenue au Mac Orlan à Brest une conférence animée par des enfants pour des enfants.

A l’occasion de la journée nationale de la lutte contre le harcèlement à l’école, les 27 « ambassadeurs Respect Zone » du collège public brestois Saint-Pol-Roux, ces élèves qui ont décidé de s’engager dans la lutte contre le harcèlement à l’école, ont notamment joué, à l’attention d’un public composé notamment d’élèves de 6ème et d’élèves de CM1 et CM2, une série de saynètes issues de leur expérience : « Mais c’est pour jouer », « Je ne suis pas une balance », « Quand je vais aux toilettes », « Sois un homme mon fils »… Autant de moments dans la journée d’un enfant qui ont illustré combien parler et témoigner s’avère décisif dans le processus qui mène au harcèlement. Faut-il rappeler que ces agressions, insidieuses et répétées, impactent sensiblement l’enfance et l’adolescence de près de 700 000 élèves environ, toutes catégories sociales confondues (Source enquête victimation 2015 – DEPP).

Le harcèlement est une réalité que vivent beaucoup d’enfants et c’est la raison pour laquelle, depuis 2015, le premier jeudi du mois de novembre est consacré à la journée nationale de lutte contre le harcèlement. La campagne nationale de sensibilisation a abordé les années passées les thématiques du harcèlement à l’école primaire et du cyber-harcèlement. Pour la 3ème édition, l’attention est portée sur le rôle décisif des témoins au sein du processus du harcèlement.

Le ministère de l’Éducation national est pleinement mobilisé, avec la conviction qu’il faut sensibiliser les élèves au harcèlement dès le plus jeune âge, et que respecter autrui fait partie des savoirs fondamentaux, au même titre que lire, écrire, et compter. Ce respect d’autrui englobe toutes les formes de harcèlement, notamment le harcèlement sexuel.

La question du respect d’autrui est transversale à tous les enseignements et doit exister depuis la petite section de maternelle.

La lutte contre le harcèlement demande l’implication de tous (professeurs, familles) pour éviter cette loi du plus fort qui est le contraire des valeurs de l’école. Il faut apprendre aux enfants et aux adultes à détecter un début de harcèlement qui peut devenir un harcèlement plus grand.

De ce point de vue, la démarche dont s’est saisi l’établissement Saint-Pol-Roux depuis maintenant cinq ans ainsi que la mobilisation de sa Principale Sylvie Hamon montrent que la problématique du harcèlement est extrêmement vaste et qu’au travers des réseaux sociaux, de nouveaux risques sont en train de naitre pour la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.