Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Arkéa : quatre députés écrivent au ministre © Ouest-France

Marc Le Fur, Didier Le Gac, Erwan Balanant et Graziella Melchior demandent à Bruno Le Maire de garantir l’indépendance du groupe.

Même s’ils n’appartiennent pas à la même formation politique, Marc Le Fur (LR, Côtes-d’Armor), Erwan Balanant (Modem, Finistère), Didier Le Gac (LREM, Finistère), Graziella Melchior (LREM, Finistère), quatre députés bretons, viennent d’écrire à Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie. Ils lui demandent, d’abord, de permettre que le processus d’indépendance d’Arkéa puisse aller à son terme.

Courant mars et avril, les caisses locales du groupe Arkéa (fédérations de Bretagne, du Sud-Ouest et Massif Central) ont voté à une écrasante majorité (94,5 %) pour quitter la Confédération nationale du Crédit Mutuel, une première. Arkéa (10 000 salariés, 4,2 millions de clients), dont le siège est au Relecq-Kerhuon près de Brest, estime que c’est la seule solution qui préservera son développement. Dans le même temps, il dénonce une politique de centralisation de l’organe central du Crédit Mutuel qui, à terme, pourrait se traduire par des suppressions d’emploi.

Le souhait d’un « un climat apaisé »

Pour les quatre députés bretons, ce vote doit maintenant se décliner. Autrement, ce processus d’indépendance d’Arkéa ne peut être entravé. « Cette scission doit aller au bout de son processus, sans entrave à la volonté citoyenne », écrivent-ils à Bruno Le Maire. Ils demandent aussi au ministre de l’Économie de garantir, dans ce contexte, « un climat apaisé » entre Arkéa et la Confédération nationale. Et cela passe, à leurs yeux, par la reconnaissance par la Confédération nationale de la reconnaissance du vote des caisses locales d’Arkéa.

Du Crédit Mutuel d’Arkéa, Bruno Le Maire entendra aussi parler le jeudi 17 mai. Ce jour-là, les salariés d’Arkéa qui défendent ce projet d’indépendance manifesteront à Paris. Ils marcheront depuis la place de la Bastille jusqu’au ministère de l’Économie et des finances.

Ouest-France du 09.05.18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.