Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Plouzané : Eau. Un débat sur la mise aux normes de captages © Le Télégramme

L’association d’adduction d’eau de Plouzané a tenu une réunion pour débattre d’un sujet brûlant : la mise aux normes, demandée par le préfet, des trois captages de la commune.

Vendredi 25 mai, l’Association syndicale autorisée d’adduction d’eau de Plouzané (ASAEP) a tenu son assemblée générale. Les adhérents alimentés en eau par l’association étaient invités à venir débattre des enjeux pour l’association, à court et long termes. Pour rappel, le réseau collectif de distribution de l’eau, d’une longueur de 100 km, dispose de trois points de pompage situés aux lieux-dits Prat-Loas, Kerargun et Kerargouris. Alimentant 500 foyers, les trois stations fournissent une eau qui peut desservir La Trinité, le bourg ou encore le secteur de Saint-Renan.

Une mise aux normes demandée par le préfet

Le réseau de l’ASAEP est raccordé au réseau de Brest métropole qui l’alimente, si besoin, à partir de trois points d’entrée. De nombreux échanges, orchestrés par Christiane Philipot, la présidente, ont rythmé ce rendez-vous. Ils ont principalement porté sur la mise aux normes des trois captages d’eau gérés par l’association, une mise aux normes exigée par le préfet. L’ASAEP n’est pas la seule à être concernée par cette demande qui vise la centaine d’associations d’adduction d’eau du département.

« Geler des terres agricoles ? »

La mise aux normes, qui restreindraient fortement l’activité agricole, signifie la mise en place de périmètres de protection des captages. Cette démarche préfectorale sera-t-elle menée à son terme par l’ASAEP, une association créée il y a presque 60 ans ? « Initiée par des agriculteurs, a-t-elle aujourd’hui vocation à geler plusieurs dizaines d’hectares de terres agricoles ? », « Peut-elle et doit-elle continuer à exploiter trois captages ? », « Que se passerait-il si l’association disparaissait ? » : ces questions, et d’autres, ont été soulevées et débattues lors de cette soirée. De leurs côtés, Bernard Rioual, le maire de Plouzané ; Francis Grosjean, vice-président de Brest métropole en charge de l’eau ; Jean-François Ménez, directeur de la production d’Eau du Ponant, et Didier Le Gac, député, ont apporté leur éclairage à ces interrogations. Cette assemblée générale avait pour but de poser les enjeux et d’informer les adhérents. Elle sera très certainement suivie par une autre réunion, qui sera organisée d’ici à quelques mois. Il s’agira alors de déterminer la politique qu’adoptera l’association sur le sujet de la mise aux normes des captages.

© Le Télégramme du 29.05.18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.