Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Accès aux soins dentaires en Bretagne

Démographie des chirurgiens-dentistes : état des lieux et perspectives

L’Observatoire national de la démographie des professions de santé (ONDPS) a rendu un rapport en novembre 2021 sur la Démographie des chirurgiens-dentistes.

Quel est le diagnostic ?

  • La démographie des chirurgiens-dentistes se caractérise par une croissance très atone sur les trente dernières années. Les effectifs évoluent peu depuis 1995 (+0,3 % par an en moyenne), après avoir connu une forte croissance (+2,8 % par an en moyenne) dans la période de 1971 à 1995, pendant laquelle le nombre de chirurgiens-dentistes avait quasiment doublé. Depuis 2012, les effectifs sont à la hausse de façon très modérée (+0,5 % en moyenne par an).
  • Ces vingt dernières années, la croissance des effectifs de chirurgiens-dentistes a été moins rapide (4 %) que celle de la population française (plus de 10 %).
  • Le besoin de soins lié au vieillissement de la population ira croissant. L’essor de la prévention et la meilleure prise en compte de la santé buccodentaire dans les plans de santé publique promu devraient également contribuer à la croissance de la demande de soins.
  • L’amélioration de la répartition territoriale est également un enjeu essentiel. Sans rééquilibrage de la répartition territoriale, la croissance des effectifs de professionnels pourrait ne conduire qu’à l’aggravation des inégalités existantes.
  • Plusieurs leviers doivent être envisagés pour améliorer la répartition territoriale des chirurgiens-dentistes : la formation et la question des nouveaux sites, les incitations à l’installation, des dispositions conventionnelles promouvant un modèle économique plus équilibré pour les professionnels, et reconsidérant le système de zonage.

 

Didier Le Gac alerte le Ministre

Conscient des difficultés que la pénurie de dentistes engendre dans le quotidien des Français, j’ai interrogé le Ministre au moyen d’une Question écrite.

Dans certains secteurs de la région Bretagne, il est en effet devenu de plus en plus difficile d’obtenir un rendez-vous chez un dentiste. Sur le terrain, les nombreux témoignages de patients dans l’attente d’un rendez-vous illustrent la réalité des difficultés de l’accès aux soins dentaires et surtout leur embarras pour réussir à se faire soigner, y compris dans le cas de pathologies lourdes. Cette situation a d’ailleurs été aggravée par les contraintes particulières liées à la crise sanitaire (télécharger la Question écrite du 19 juillet 2022).

C’est un sujet que je vais donc continuer de suivre, à la fois dans le cadre des travaux de la Commission des Affaires sociales à l’Assemblée, et dans le cadre des rendez-vous réguliers en circonscription avec les divers acteurs des soins et de la santé.


Des solutions proposées par la Fédération des Syndicats Dentaires Libéraux

Parmi les solutions avancées par la FSDL (Fédération des Syndicats Dentaires Libéraux), figure notamment la possible délégation de certains des actes médicaux au profit des assistantes dentaires (profession de santé relevant du code de la santé publique), voire des infirmiers et aides-soignants. Selon la  FSDL : « Cette solution permettrait de garantir la continuité, l’accessibilité et la qualité de la priseen charge de la population en soins bucco-dentaires tout en concourant à l’équité territoriale. »

Voir le courrier du 15 aout 2022 de la FSDL en réaction à ma Question écrite du 19 juillet 2022.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters