yellow button

Lutte contre les cancers pédiatriques à l’Assemblée

Avec l’association « ESCAPE »

Les cancers pédiatriques représentent 1 à 2 % des cancers en France par an avec près de 2500 diagnostics contre 400 000 chez les adultes. Bien que rares, ils constituent la quatrième cause de mortalité entre 0 et 15 ans. La France doit guérir plus et mieux, en intensifiant la recherche et l’innovation. A l’écoute des familles, j’ai déjà pu m’entretenir avec  l’association « ESCAPE » (Ensemble Solidaires Contre les Cancers Pédiatriques) à ma permanence parlementaire le 19 octobre 2018.

 

« Septembre en or » à l’Assemblée nationale

A l’Assemblée nationale, j’ai participé ce mardi 22 septembre à la réunion d’information sur la lutte contre les cancers pédiatriques dans le cadre de l’opération « Septembre en or« . Cette réunion avait pour objectif de faire un état des lieux des actions qui ont été menées depuis plusieurs années comme le vote d’une proposition de loi sur la prise en charge des cancers pédiatriques et cinq millions d’euros par an attribués à la recherche fondamentale en cancérologie pédiatrique.

Effort réel de la France en matière de lutte contre les cancers pédiatriques

L’effort réel de la France en matière de lutte contre les cancers pédiatriques s’élève à environ 120 M€ si l’on raisonne, comme dans les pays anglo-saxons, en intégrant la rémunération des chercheurs. Le financement est assuré par les programmes de recherche de l’INCa, sous l’égide des ministères en charge de la Recherche et de la Santé, ainsi que par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et d’autres agences sanitaires.

En dix ans, sur la période 2007-2017, les quatre principaux appels à projets libres gérés par l’INCa ont permis de financer 105 projets de recherche en oncologie pédiatrique à partir de 44,8 M€ de financements publics.

En 2016, les financements de l’État au travers de l’INCa et de la DGOS consacrés à la recherche en oncologie pédiatrique se sont établis à 7,73 M€. Les associations caritatives, les fondations et les industriels de la santé participent également à ce financement. Il existe également des financements européens.

 

Avec le Collectif GRAVIR

Le Collectif GRAVIR mobilise les parlementaires et les professionnels de la santé en leur proposant de porter un ruban doré, symbole de la lutte contre le cancer des enfants et des jeunes. Le Collectif GRAVIR réunit 13 organisations : l’APPEL (Association Philanthropique de Parents d’Enfants atteints de Leucémie ou autres cancers), la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer, la Fondation AstraZeneca, la Fondation Bristol-Myers Squibb pour la Recherche en Immuno-oncologie, le Fonds pour les Soins Palliatifs, l’Association Hubert Gouin – Enfance & Cancer, l’Association Imagine for Margo, L’Association Laurette Fugain, l’Association Les petits citoyens, l’Association Lisa forever, La Ligue contre le cancer, l’Association Princesse Margot et la Société Française de lutte contre les Cancers et les leucémies de l’Enfant et de l’adolescent.

Le Collectif GRAVIR a pour objectif de rechercher des solutions concrètes pour accompagner les familles et les professionnels de santé, à l’image de son action lors de la crise sanitaire liée à la COVID-19 afin de protéger les enfants et leurs proches.

 

Les priorités du Collectif sont les suivantes :

Développer de nouveaux traitements spécifiques aux cancers des enfants et des jeunes.

Explorer les causes méconnues de ces cancers.

Faciliter l’accès de tous à l’information.

Garantir des soins de qualité pendant et après les traitements, et accessibles à tous.

Renforcer le suivi post-cancer pour minimiser séquelles et récidives.

Télécharger l’Edition 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter