Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Reconnaitre les professionnels du secteur médico-social

Engagement indispensable durant la crise sanitaire 

Dans le contexte de la crise sanitaire, l’engagement de l’ensemble des professionnels du secteur médico-social a été indispensable dans la lutte contre l’épidémie liée au Covid-19 et dans la prise en charge des populations particulièrement fragiles.

Le 22 juin 2020 j’ai participé, avec d’autres collègues députés, à la maison des syndicats de Brest, à la réunion organisée par le « collectif inter-associatif employeurs-syndicats de l’économie sociale et solidaire » du Finistère (retour sur la rencontre). Suite à cette réunion avec des acteurs essentiels de la circonscrition, j’ai saisi le gouvernement sur la valorisation des professionnels du secteur médico-social (voir ma Question écrite).

 

Le Ministre vient d’apporter une réponse.

 

La prime Covid : Une première étape de revalorisation salariale

Afin de reconnaitre pleinement la mobilisation et la participation de ces professionnels, le ministre des solidarités et de la santé a annoncé le versement d’une prime exceptionnelle financée par l’assurance maladie pour les professionnels des établissements et services médico-sociaux financés ou cofinancés par l’assurance maladie.

Concernant les personnels des services d’aide et d’accompagnement à domicile, ainsi que le Président de la République l’a annoncé le 4 août, sur proposition de la ministre déléguée à l’autonomie, le Premier ministre a décidé de mobiliser une aide exceptionnelle en débloquant une enveloppe de 80 millions d’euros, calculée pour permettre le versement de primes de 1 000 € au prorata du temps de travail des professionnels, avec une contribution au moins équivalente des départements financeurs des services de soins et d’accompagnement à domicile.

Voir aussi : « Prime Covid » : Les Aides à domicile ne seront pas oubliées

Le versement d’une prime exceptionnelle ne constitue pas pour autant un aboutissement mais une première étape de revalorisation salariale. Dans cette optique, les concertations menées dans le cadre du Ségur de la Santé ont permis d’aboutir à des accords historiques le 13 juillet 2020 pour l’ensemble des personnels travaillant en établissement d’hébergement pour personnes agées dépendantes (EHPAD).

Ainsi, la rémunération de l’ensemble des personnels non médicaux travaillant en EHPAD, sera revalorisée à hauteur de 183 euros nets mensuels.

 

Laroque de l’autonomie

Si les accords conclus s’appliquent aux agents de la fonction publique hospitalière, la mesure a vocation à être transposée au secteur privé non lucratif et commercial.

Le Gouvernement est, en effet, particulièrement attaché à ce que l’ensemble des personnels concernés par cette mesure puissent bénéficier d’une telle augmentation, quelle que soit la nature de l’établissement sanitaire ou de l’EHPAD dans lequel ils exercent.

Au-delà de cette première reconnaissance et conscient du rôle central du secteur de l’aide et de l’accompagnement à domicile pour une prise en charge satisfaisante des aînés, le Gouvernement entend mener une action en profondeur, afin de résoudre les difficultés structurelles de ces services et développer l’attractivité de ces métiers.

Pour parvenir à la mise en œuvre des actions envisagées, ces sujets seront approfondis à l’automne dans le cadre du « Laroque de l’autonomie », annoncé par la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargée de l’autonomie, avec des réponses qui seront ensuite apportées, notamment dans le cadre du futur projet de loi Grand âge et autonomie pour les mesures nécessitant des dispositions législatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters