Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Point de situation avec France Énergie Éolienne

J’ai reçu cette semaine à mon bureau de l’Assemblée Nationale les directeurs de l’association FEE (France Énergie Éolienne) pour faire un point de situation sur l’éolien.

 

FEE regroupe l’ensemble des entreprises du secteur éolien (900 entreprises-22000 emplois) de l’amont à l’aval de la filière, allant  du cabinet d’études jusqu’au fabricant d’éoliennes. Nous avons évoqué notamment de dernier rapport de RTE, le Réseau de Transport d’Électricité.  Ainsi, RTE vient de rendre public son rapport intitulé « les futurs énergétiques 2050 ». Ce document particulièrement documenté et poussé dans ses analyses, démontre qu’en l’absence de solutions immédiatement opérationnelles de la filière nucléaire, l’atteinte des objectifs de décarbonation de l’économie française passe inéluctablement par un développement volontariste des énergies renouvelables et, en leur sein, de la filière éolienne en mer comme sur terre.

Or, cet important objectif de développement éolien suppose que soient apportées des réponses aux inquiétudes qu’il suscite. C’est pourquoi la filière éolienne consciente de ses responsabilités a fait des propositions concernant la mise en œuvre des objectifs énergétiques futurs qui s’inscrivent dans la perspective des élections nationales de 2022 en abordant non seulement les aspects énergétiques, mais aussi le développement local, et les problématiques sociales, environnementales  ou culturelles.
Certaines propositions travaillées en concertation avec le Ministère de la transition écologique, ont déjà connu un début d’application. D’autres, certaines très novatrices, pourraient connaître une application prochaine dans une démarche de soutien aux énergies renouvelables.

Parmi ces solutions, la question du « repowering » (montée en puissance des parcs déjà installés) est donc essentielle pour développer l’énergie éolienne, comme j’ai pu le constater en circonscription, lors d’une visite récente sur un chantier à Ploumoguer.

 

Au cours de cet entretien, nous avons aussi évoqué la question des servitudes radars militaires dont le périmètre vient de s’étendre de 30 à 70km. J’ai donc décidé de saisir la Ministre des Armées sur cette question. Voir ma Question Ecrite : ICI.

 

Plus que jamais, je reste mobilisé pour faire en sorte que le mix énergétique (qui passe par une augmentation de la part des énergies renouvelables) décidé et acté lors de la dernière PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) soit bien mis en œuvre.

– 25 novembre 2021 –
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters