yellow button

Commission de la Défense : Première réunion de l’année 2021

Pour cette première réunion de l’année 2021 nous recevions deux ministres en Commission de la Défense nationale et des Forces armées.

 

Madame Florence PARLY, Ministre des Armées, et Madame Geneviève DARRIEUSSECQ, Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants, étaient présentes à notre réunion mardi 12 janvier, à l’Assemblée nationale.

 

Cette première réunion à d’abord été l’occasion de rendre à nouveau hommage à nos soldats disparus au Mali, en opération, fin décembre et début janvier : Le Maréchal des logis Tanerii MAURI, les Brigadiers Quentin PAUCHET et Dorian ISSAKHANIAN, le Sergent-chef Yvonne HUYNH et le Brigadier-chef Loïc RISSER. Ils sont morts pour la France, nous ne les oublierons pas.

 

Au cours de cette audition la Ministre des Armées a pu présenter ses 5 priorités pour l’armée française en 2021 :

1) Participer à la relance économique du Pays :

Le ministère des Armées y prendra toute sa part notamment à travers la Loi de Programmation Militaire (LPM) avec 110 milliards d’euros injectés dans l’économie nationale.

 

2) Poursuivre la lutte contre le terrorisme :

Alors que l’on constate des résurgences dans plusieurs zones et à l’initiative de différentes organisations (DAESH, l’Etat Islamique …) la France doit tenir ses engagements. A ce sujet, la ministre a annoncé devant la commission ce mardi soir que la prochaine mission du porte-avions Charles de Gaulle serait de renforcer encore l’opération Chammal. Ainsi le groupe aéronaval se déploiera au 1er semestre en Méditerranée et dans l’océan indien.

 

3) Poursuivre la construction de l’Europe de Défense et la préparation de la présidence française de l’UE en 2022 :

Il y a déjà eu de belles avancées en la matière et qu’il faut poursuivre en 2021 : Continuer les coopérations industrielles comme le SCAF (Système de Combat Aérien du Futur) avec l’Allemagne et l’Espagne. C’est également le développement du Fonds Européen de la Défense avec lequel, pour la première fois à cette échelle, l’Union européenne va participer au financement de la recherche et du développement de programmes d’armement.

 

4) Continuer la modernisation de nos armées :

C’est la raison d’être de la LPM et notamment dans les nouveaux « champs de confrontation » comme par exemple l’Espace ou la cybersécurité, où les évolutions technologiques doivent être suivies et intégrées.

 

5) Donner un nouveau souffle à nos alliances :

La France doit maintenir ses relations avec ses alliés et son engagement dans les organisations de coopération en matière de défense ou de partenariats politico-militaires. C’est le cas avec l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

 

Ma question à Florence PARLY

Pour ma part j’ai souhaité interroger Florence PARLY sur le nécessaire renforcement des recrutements dans la marine nationale, en particulier avec la perspective du prochain Porte-Avions de Nouvelle Génération (PANG). Le Président de la République a d’ailleurs confirmé le 8 décembre dernier, au Creusot, que le PANG serait lui-aussi un porte-avion à propulsion nucléaire. En tant que Rapporteur pour avis du budget de la Marine je suis en effet particulièrement attentif à ce que les besoins en effectifs soient à la hauteur de nos engagements. L’anticipation est en effet fondamentale pour éviter les ruptures de compétences.

 

Ma question à la ministre est accessible ici :

 

 

La réponse de la ministre :

 

 

Plus que jamais, en 2021, nous aurons besoin de nos forces armées, de nos militaires, pour nous protéger, en France et partout dans le monde, pour assurer nos engagements auprès de nos partenaires, faire respecter nos valeurs et assurer notre place dans un monde où les champs de conflictualité évoluent. En 2021 également je serai à leurs côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter