Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Adaptation de la stratégie vaccinale du Gouvernement

Le point au 8 janvier

Avec la campagne vaccinale, qui a commencé le 27 décembre dernier, le Gouvernement a pris un engagement : permettre à tous ceux qui le souhaitent de pouvoir accéder gratuitement au vaccin, dans le respect de garanties strictes en matière de recueil du consentement et de surveillance des éventuels effets indésirables.

Pour répondre à cet engagement, la France a précommandé plus de 200 millions de vaccins qui nous seront livrés tout au long de l’année 2021. Les doses étant livrées progressivement, tout le monde ne pourra pas être vacciné tout de suite.

L’objectif est donc clair, et il l’a toujours été : vacciner en priorité et le plus vite possible les 15 millions de personnes âgées ou souffrant de pathologies chroniquesD’ici fin janvier, les doses que nous aurons reçues nous permettront d’être en capacité de vacciner au moins 1 million de personnes.

Le Premier Ministre et le Ministre de la Santé ont rappelé lors de leur conférence de presse du jeudi 7 janvier qu’il faut à présent aller plus vite, sans modifier la stratégie, mais en anticipant, en optimisant et en simplifiant sa mise en œuvre et son déploiement.

C’est pourquoi la phase 2 de la stratégie vaccinale, qui ne devait démarrer qu’en février, permettant ainsi la vaccination anticipée des professionnels de santé et des aides à domicile de plus de 50 ans a démarré depuis lundi, et celle des personnes de plus de 75 ans sera possible à partir du 18 janvier.

Une stratégie vaccinale déployée dans les territoire grâce à l’appui des collectivités territoriales

Le déploiement de la stratégie vaccinale dans les territoires doit se faire en étroite concertation avec les collectivités territorialesUn dialogue constant a été établi avec les élus locaux, notamment à travers :

  • des échanges directs avec les exécutifs locaux qui sont en prise directe avec la gestion de la crise ;
  • des groupes de travail sur les tests antigéniques et la stratégie vaccinale.

Les collectivités territoriales jouent un rôle central dans le déploiement de la stratégie vaccinale. C’est pourquoi plusieurs principes ont été décidés pour s’assurer qu’elles soient associées dans les meilleures conditions :

  • les directeurs généraux des ARS et les préfets de région sont les garants du déploiement de la stratégie vaccinale, de sa transparence et du respect de ses règles éthiques ;
  • les préfets de département, avec l’appui des délégués territoriaux de l’ARS, seront les patrons des opérations logistiques de vaccination et devront à ce titre travailler avec les élus locaux, les maires en particulier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters