Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Adoption du Budget de la Marine

PLF 2021 : le budget de la Marine est voté à l’Assemblée !

Le vendredi 30 octobre dernier j’ai présenté en séance publique à l’Assemblée nationale, le budget de la Marine nationale dont je suis le rapporteur pour avis dans le cadre du Projet de Loi de Finances pour 2021 .

Après son adoption en Commission de la Défense le 21 octobre, j’ai ainsi pris la parole pour soutenir ce budget devant la représentation nationale, avant qu’il ne soit soumis au vote – et adopté – dans le cadre des crédits de la Mission Défense du PLF 2021.

 

A cette occasion j’ai pu revenir sur un point fort de ce budget : dans un contexte budgétaire particulièrement contraint, le budget de la Défense nationale continue d’être en hausse, conformément aux engagements que nous avons pris lors de l’adoption de la LPM 2019-2015. Une fois encore cette année, les crédits alloués à la Marine nationale sont, eux-aussi, en hausse avec 3,8 milliards d’€ en autorisations d’engagement et 2,6 milliards en crédits de paiement.

Les crédits de la Marine pour 2021 vont ainsi permettre la mise en œuvre de trois types d’engagement :

D’abord, la permanence de la posture de dissuasion ;

Puis, la défense de notre territoire maritime, pour laquelle la marine est chargée de missions relevant de l’action en mer;

Enfin, la présence sur 5 théâtres d’opérations  Golfe de Guinée, détroit d’Ormuz, l’Atlantique Nord, Méditerranée centrale (Lybie) et orientale (Syrie).

 

Ensuite, les crédits du projet de loi de finances pour 2021 confirment l’effort de réarmement de notre marine nationale entrepris depuis le vote de la LPM 2019-2025 avec :

  • Des commandes clés dont celle d’une frégate de défense et d’intervention et celle de 8 hélicoptères interarmées légers
  • Des livraisons nombreuses dont 3 avions de patrouille rénovés, une frégate multi-mission, une frégate légère furtive rénovée et un hélicoptère Caïman

 

Enfin, et comme je l’ai souligné dans la 2e partie de mon rapport, il faut impérativement, à horizon 2038, un successeur au Charles de Gaulle avec la construction d’un porte-avions de nouvelle génération, le PANG.

Il est indispensable que notre marine nationale tienne son rang de grande puissance maritime et conserve son autonomie navale en se dotant d’un porte-avions moderne, c’est-à-dire un porte-avions de haute technologie qui conjugue d’une part, notre savoir-faire aéronaval et centenaire et d’autre part, l’adaptabilité aux dynamiques de la conflictualité mondiale.

 

Je vous propose de retrouver l’ensemble de mon intervention dans la vidéo suivante, mais également mon Rapport pour Avis sur le budget de la Marine (Préparation et Emploi des Forces : Marine), ICI .

Cette adoption du budget de la Marine est une excellente nouvelle pour notre Défense et nos forces en mer, mais également ici, à Brest pour notre base navale et l’emploi du territoire !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.