Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

#Coronavirus : Soutien à la filière agricole

Protéger notre agriculture

Depuis le début de l’épidémie, les agriculteurs et les salariés des coopératives, des PME, des industries de l’agroalimentaire et des distributeurs ont répondu présents pour sécuriser le processus de production et d’approvisionnement des denrées alimentaires.

Grâce à leur engagement, il n’y a aucun risque de rupture dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

La priorité absolue, c’est la protection des salariés. Comme pour tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection.

Un guide pratique du ministère du Travail, établi en concertation avec les acteurs de la filière, a été largement diffusé aux entreprises et aux exploitations pour leur donner des solutions très concrètes et opérationnelles afin de garantir un travail en toute sécurité pour leurs salariés.

Télécharger la fiche du Finistère du Travail : Vous exercez une activité agricole

 

Renfort de personnel

 

« Des bras pour tonassisette »

Le Gouvernement a proposé un plan de soutien spécifique afin de faciliter les règles d’accès à l’emploi pour ce secteur agricole et agroalimentaire stratégique.

Les volontaires (agriculteurs et travailleurs disponibles) peuvent se connecter sur la plate-forme « Des bras pour tonassisette » et de s’y inscrire sur la plateforme dédiée qui vous mettra en relation avec des agriculteurs ou des usines proches de chez vous : https://desbraspourtonassiette.wizi.farm/.

Les cibles de cet appel sont les demandeurs d’emploi, les indépendants et les salariés en chômage partiel. De plus, ils peuvent exceptionnellement cumuler leur revenu avec cette paie agricole.

 

Mobilisation exceptionnelle pour l’emploi

Pour faciliter les recrutements, le ministère du Travail met en place, avec Pôle emploi, une plateforme https://mobilisationemploi.gouv.fr dédiée aux secteurs qui ont des besoins particuliers en recrutement. L’accès à cette plateforme est simplifié pour les candidats comme pour les entreprises et permettra d’accéder en temps réel aux besoins en recrutement dans toute la France.

Cette plateforme regroupe toutes les offres disponibles pour les entreprises concernées ; Pôle emploi propose à chaque employeur de prendre en charge la présélection des candidats. Elle vient renforcer des initiatives déjà prises par les professionnels, notamment l’initiative des bras pour ton assiette.

 

Inciter les salariés et indépendants inoccupés à rejoindre temporairement la filière

La loi d’urgence du 23 mars 2020 prévoit un dispositif simple et exceptionnel, permettant aux salariés qui subissent une mesure d’activité partielle de conclure un contrat de travail avec une entreprise du secteur.

Le salarié pourra cumuler son indemnité d’activité partielle avec le salaire de son contrat de travail dans la filière agroalimentaire, sous réserve que son employeur lui donne son accord pour respecter un délai de 7 jours avant la reprise du travail ;

Les bénéficiaires du fond de solidarité pour les TPE, micro-entrepreneurs et professions libérales, pourront cumuler le versement par le fonds (1 500 euros début avril sur demande auprès du site des impôts) avec des contrats courts dans les entreprises agricoles et agroalimentaires.

 

Le paiement des aides de la PAC

L’Etat s’est mobilisé pour assurer la continuité de la gestion et des paiements des aides de la Politique Agricole Commune (PAC). Pour que les premiers paiements des avances puissent avoir lieu selon le calendrier normal, l’ouverture de la télédéclaration de la campagne 2020 est maintenue au 1er avril. La France a souhaité reporter la date limite de dépôt des demandes du 15 mai au 15 juin, sans pénalités, et elle remercie la Commission européenne qui a accepté. Tous les exploitants qui le peuvent sont néanmoins invités à ne pas différer leur déclaration, pour assurer le meilleur déroulement possible de la campagne.

Comme chaque année, un accompagnement spécifique est prévu pour les déclarants qui le souhaitent via le numéro vert 0800 221 371.

 

Interlocuteurs locaux

 

Accompagner les filières agricoles du Finistère

La Direction Départementale des territoires et de la mer (DDTM) et la Chambre d’agriculture du Finistère co-pilotes un nouveau dispositif pour maintenir la viabilité des outils de production agricole et agroalimentaire et la fluidité d’approvisionnement des centres de distribution alimentaire.

Toutes les informations sur la « Task-force pour accompagner les filières agricoles du Finistère« .

 

La chambre d’agriculture à l’écoute des agriculteurs

Le réseau des Chambres d’agriculture accompagne les agriculteurs au plus près dans la crise liée au covid-19. L’ensemble des collaborateurs et des conseillers restent ainsi au travail et à l’écoute des agriculteurs, par mail ou par téléphone.

Chambre d’agriculture du Finistère
2 allée Saint-Guénolé
29 000 – Quimper
accueil@finistere.chambagri.fr
Tél : 02 98 52 49 49

Pour accompagner les agriculteurs et recenser toutes les problématiques qui se posent sur le terrain, la Chambre d’agriculture a mis en place un numéro vert : 0 801 902 369 et propose des informations ciblées mises à jour au quotidien.

Une lettre d’information (« agriculture face au coronavirus » envoyée par mail) sera également adressée aux exploitants.

 

 

Rapprocher producteurs et consommateurs bretons

Dans le contexte actuel, la Région Bretagne a souhaité accompagner producteurs et consommateurs dans leur quotidien et lance la plate-forme d’échanges www.produits-locaux.bzh.

Sur l’ensemble du territoire, www.produits-locaux.bzh met en relation d’un côté les agriculteurs, professionnels de la mer et artisans de bouche dont l’activité est mise à mal par le confinement, et de l’autre les Breton.ne.s, en quête de produits frais et locaux.

 

Solutions de proximité

 

Soutien à la transition agro-écologique

Les Maec (mesures agro-environnementales et climatiques) sont des mesures qui encouragent l’agriculture à s’engager, contractuellement, dans la durée, vers une baisse notable de sa dépendance aux produits phytosanitaires, aux engrais, au soja importé, dans le sens d’une agriculture plus durable, respectueuse et autonome (deuxième pilier de la Politique agricole commune). De 2005 à 2019, 5 500 agriculteurs bretons (sur un total de 28 000 exploitations) en ont bénéficié (de 9 000 € à 11 000 €, selon le niveau de leurs engagements). Le programme n’était pas censé se poursuivre. 2020 aurait pu être être une  année blanche 

La région Bretagne a fait le choix de prolonger le dispositif. Elle mobilise 30 millions d’euros supplémentaires (10 millions de la Région elle-même, 10 de l’État et 10 autres d’un autre programme européen, qui est réorienté).

Cela signifie que les paysans engagés en mesures herbagères ou aides à la bio pourront prolonger leurs engagements pour une année supplémentaire. De nouveaux contrats de cinq ans pourront être engagés par les jeunes agriculteurs, ainsi que sur les bassins-versants algues vertes. Ils pourront signer de nouveaux contrats de cinq années pour les conversions bio, pour les aides à l’apiculture et à la protection des races menacées.

Avec ces 30 millions supplémentaires, la Bretagne aura, au final, déversé 240 millions d’euros pour ces mesures agro-environnementales et climatiques. Un effort unique en Europe.

 

MSA : Dispositif adapté pour le paiement des cotisations

Pour accompagner les entreprises agricoles touchées par les conséquences de la pandémie de Covid-19, la MSA met en place un dispositif plus souple concernant le paiement des cotisations du mois d’avril. Pour les exploitants agricoles, le prélèvement des échéances mensuelles de mars et d’avril est suspendu, et concernant les appels fractionnés, la date limite de paiement du 1er appel provisionnel est reportée au 30 juin.

Voir les mesures d’accompagnement pour le paiement des cotisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.