Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

#Coronavirus : Ne pas commencer 2021 par un 3ème confinement

Stratégie de déconfinement adaptée

Le Premier ministre, accompagné des ministres de la Santé et de l’Intérieur, a présenté, jeudi 10 décembre 2020, les principales évolutions de la stratégie de lutte contre l’épidémie pour les semaines à venir. Après une nette amélioration, la situation sanitaire marque le pas depuis plusieurs jours.

À l’approche des fêtes de d’année, nous ne pouvons pas baisser la garde. Nous devons rester cohérents et appréhender les prochaines semaines avec beaucoup de vigilance. Si chacune et chacun doit pouvoir profiter des vacances et des fêtes, nous devons nous préserver d’un risque de rebond de l’épidémie.

 

Nous devons tout faire pour éviter de commencer 2021 par un troisième confinement.

Dès le 15 décembre, rétablissement d’un couvre-feu à 20h, le 31 décembre compris

  • Le confinement sera levé le 15 décembre.
    Un couvre-feu strict sera établi dès
     20h.

 

  • Ainsi, à partir du 15 décembre, les règles régissant nos déplacements évolueront :
    • L’attestation ne sera plus obligatoire pour se déplacer pendant la journée.
    • Les déplacements entre régions seront autorisés.
    • En revanche, les déplacements seront interdits de 20h à 6h, sauf exception (motifs professionnels, familiaux impérieux, missions d’intérêt général, raisons médicales, personnes en situation de handicap et leur accompagnant, besoins des animaux de compagnie).

Depuis le début du confinement plus de 2,9 millions de contrôles ont été menés, et la police a dressé plus de 285 000 verbalisations. Dans les prochains jours, les contrôles seront renforcés : il est fondamental que les règles de ce couvre-feu soient respectées pour qu’il soit parfaitement efficace.

Compte tenu de la situation sanitaire, ce couvre-feu concernera également le réveillon du 31 décembre (parce qu’il est un moment particulièrement festif, le réveillon concentre tous les ingrédients d’un rebond épidémique. La situation sanitaire ne nous le permet pas).

Noël occupant une place à part dans nos vies, pour les familles et nos traditions, le Gouvernement a fait le choix d’autoriser les déplacements pour la soirée du 24 décembre.

Il convient de rester particulièrement vigilants à l’approche de ces moments attendus, en particulier si l’on prévoit de retrouver une personne âgée ou vulnérable.

 

Les établissements recevant du public, qui devaient rouvrir au 15 décembre, resteront fermés trois semaines de plus

  • Pour limiter les déplacements et les risques de contamination, les cinémas, théâtres, salles de spectacle, musées, mais aussi les enceintes sportives, les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos resteront fermés trois semaines de plus.
  • Par ailleurs, les règles posées récemment pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse.
  • Bien que tous ces établissements disposent de protocoles sanitaires exigeants, la logique que nous devons suivre est d’éviter de générer de nouveaux les flux, d’accroître les concentrations, les brassages de public, à un moment où nous devons continuer de les réduire autant que possible.
  • Nous réexaminerons la possibilité de les rouvrir à partir du 7 janvier, en fonction de la situation sanitaire au lendemain des fêtes de fin d’année. D’ici là, tous nos dispositifs d’accompagnement économiques, à la fois généraux et propres aux établissements culturels, sont bien évidemment maintenus.

 

Un accompagnement renforcé pour continuer de soutenir les acteurs sinistrés

Nos dispositifs de soutien sont parmi les plus ambitieux, et donc les plus protecteurs d’Europe.

 

Face à la deuxième vague, nous les avons encore renforcés, en veillant à ce qu’elles soient accessibles aisément :

  • Depuis le 4 décembre, ce sont 2 milliards d’euros d’aides qui ont été versés à 372 000 commerces, fermés en novembre.
  • Ce sont 1,6 million de salariés qui bénéficient aujourd’hui de l’activité partielledont le niveau d’indemnisation restera inchangé jusqu’à fin janvier.
  • Le fonds de solidarité sera désormais ouvert aux exploitants agricoles travaillant avec le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi qu’aux sous-traitants de l’événementiel.
  • À la demande du ministre de l’Économie, les assureurs ont pris de nouveaux engagements pour répondre aux difficultés rencontrées par le petites entreprises et les PME des secteurs sinistrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.