facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Le groupe La Poste en Bretagne

Echanges avec le Délégué Régional du Groupe en Bretagne

 

Ce lundi 25 novembre j’ai reçu à ma permanence parlementaire Monsieur Jean-Christophe MERKLER, Délégué Régional du Groupe La Poste en Bretagne, accompagnée de Madame Sophie FONTAINE, Déléguée aux relations territoriales en Finistère, l’occasion de faire le point sur l’actualité du Groupe et son action en Bretagne, dans le Finistère et sur la circonscription.

La fonction de « délégué régional » a été créée au sein de La Poste en 2008 pour plus de proximité avec les élus du territoire, dans la perspective de la transformation du Groupe. L’idée était de proposer aux élus un interlocuteur unique pour faire le lien entre les besoins et attentes en local et la gestion du projet de développement de La Poste.

La Poste avait déjà évolué en Etablissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC) sous forme d’entreprise publique autonome en 1991, puis la Banque Postale est ensuite créée en 2006 avant que La Poste ne devienne une Société Anonyme en 2010 ; l’Etat reste majoritaire avec 75% du capital et la Caisse des Dépôts (CDC), 25%. Au 1er janvier 2020 l’Etat réduira sa participation à 65% et la Caisse des Dépôts l’augmentera à 35% suite au rapprochement de CNP Assurances – dont la CDC est actuellement le principal actionnaire – et de La Banque Postale.

 

Nous sommes revenus sur la structuration des métiers de La Poste qui s’articulent autour de 5 branches :

  • La branche courrier et distribution ;
  • La branche colis ;
  • La branche réseau ;
  • La branche Banque Postale ;
  • La branche numérique

 

Si la branche courrier constitue l’activité historique de La Poste elle est aujourd’hui face à un défi important compte tenu des nouveaux usages en la matière : comment valoriser ce maillage unique avec près de 75.000 facteurs sur tout le territoire ? Le portage des repas à domicile est une solution d’avenir pertinente et utile socialement sous réserve de pouvoir travailler avec n’importe quelle cuisine centrale.

La branche colis, dont le e-commerce : avec ses enseignes Chronopost et DPD notamment, le Groupe occupe la seconde place du marché derrière DHL. Les exigences sont de plus en plus fortes avec des délais demandés à J+1 à partir de la commande. Là encore le groupe bénéficie d’un maillage fort mais les investissements nécessaires sont très importants pour répondre à la demande.

La branche réseau : il s’agit des bureaux de Poste, notamment en points de livraison. Le groupe s’adapte aux nouvelles pratiques d’achat tout en répondant aux critères légaux d’accès aux points de livraison : cela impose de coopérer avec les commerces de proximité.

La Banque Postale : Depuis sa création en 2006 la banque Postale maintient sa mission de Service Public d’accueil des plus vulnérables (situations de surendettement, interdits bancaires notamment), tout en développant son offre de produits financiers. On souligne aussi son action au bénéfice du financement des collectivités dès 40 k euros : depuis 2012 La Banque Postale atteint 28% des parts de marché de ce secteur et se maintient en position de premier prêteur aux collectivités publiques.

La branche numérique : La Poste est de plus en présente sur le web et sur les sites web, propose des services dématérialisés (affranchissements, création et achat de timbres…) avec des services comme DOCAPOSTE pour permettre aux entreprises et administrations de digitaliser leurs processus métier et parcours de relation clients, employés, fournisseurs et citoyens.

 

Autre mobilisation importante : la place du Groupe La Poste dans le dispositif France Service d’ici 2022. Dans chacune des 2.000 maisons prévues La Poste devra être présente et proposer une offre de démarches aux côtés de celles relevant de la Caisse d’allocations familiales, des ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Finances Publiques, de la Caisse nationale d’Assurance maladie, de la Caisse nationale d’Assurance vieillesse, de la Mutualité sociale agricole et de Pôle emploi.

 

Je suivrai avec attention le développement du plan stratégique du Groupe, en particulier sur la circonscription où secteurs urbains, périurbains et ruraux expriment des besoins spécifiques quant à l’offre de services de La Poste.

 

Mme Sophie FONTAINE, Monsieur Jean-Christophe MERKLER et Didier LE GAC, le 25 novembre 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.