Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Secteur médico-social : Quelle revalorisation salariale ?

Des avancées incontestables dans le PLFSS 2022

Dans son dernier courrier, la Ministre faisait état de la revalorisation « socle » des salaires de 183 € pour un certain nombre de professionnels intervenant dans l’accompagnement des personnes en perte d’autonomie. Ces avancées sont désormais intégrées au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 (PLFSS 2022), et on ne peut que s’en réjouir.

Voir : Les « Oubliés du Ségur » : ça avance !

 

Et pour les professionnels du secteur médico-social et sanitaire privé à but non lucratif ?

En contact régulier avec le Collectif Employeurs-Syndicats de l’Economie Sociale et Solidaire de Bretagne, je viens de cependant de relayer à la Ministre en charge de l’Autonomie l’état d’esprit de ces acteurs, dont le rôle auprès des plus fragiles et l’utilité sociale ne sont plus à démontrer sur le territoire.

Pour mémoire, ce Collectif représente dans le seul département du Finistère, 9 000 salariés et apporte des soins à 38 000 personnes (tout âge, à domicile, et en établissement). L’utilité sociale est réelle. Au niveau national, le secteur du médico-social représente 300 000 emplois.

Si les avancées intégrées au PLFSS 2022 permettent aux professionnels relevant de financement de l’assurance maladie de bénéficier d’une revalorisation salariale de 183 € au 1er janvier 2022, les professionnels du secteur médico-social et sanitaire privé à but non lucratif, en sont, quant à eux, exclus pour 90 % d’entre eux.

 

Contexte explosif lié aux vagues inédites de démissions

Il s’agit d’un secteur où le pouvoir d’achat des salariés est très faible. La situation crée de fortes tensions, de la concurrence entre les structures, entre institutions publiques et privées, entre les professionnels d’un même secteur.

Comment expliquer en effet qu’au sein d’un même site, des professionnels exerçant les mêmes fonctions (tout autant mobilisés au quotidien auprès des personnes les plus vulnérables) ne bénéficieront pas du même traitement, en raison des logiques de financement des structures ?

Le Collectif Employeurs-Syndicats de l’Economie Sociale et Solidaire de Bretagne indique que sur le terrain, la tension est bien réelle et que le que le contexte est explosif.

Cette incompréhension, voire cette colère, engendre des vagues inédites de démissions, au moment-même où l’attractivité des métiers du secteur social et médico-social est un enjeu crucial pour le système de santé.

 

Mes courriers aux Ministres

Les professionnels sociaux et médico-sociaux des secteurs du handicap, de l’aide à domicile et de la protection de l’enfance sont aujourd’hui dans l’attente de la revalorisation salariale annoncée cet été. Ils demandent à connaitre le calendrier, le niveau, et les modalités de financement.

Mon courrier du 2 octobre 2021 à Madame Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée chargée de l’Autonomie.

Mon courrier du 15 octobre 2021 à Madame Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, auprès du Premier ministre.

Voir la réponse du 1er décembre 2021 de Madame Sophie Cluzel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters