Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Pass Culture : Lancement officiel ce 14 mars dans le Finistère !

Le Pass Culture, une promesse de campagne

Le Pass Culture est un engagement fort du Président de la République.

Son objectif ? Devenir un outil exceptionnel pour l’émancipation et l’autonomie culturelle des jeunes français.

 

Le Finistère, choisi par le gouvernement

La première phase de son expérimentation a été lancée le 1erfévrier dernier dans 5 départements, dont le Finistère, auprès de plus de 10 000 jeunes de 18 ans.

Le Finistère a été choisi par le gouvernement pour tester le nouveau Pass Culture.

 

Les jeunes du Finistère, très réactifs !

Dans le Finistère, les jeunes ont été très réactifs ! Depuis le 1er janvier 2019, on compte en effet plus de 2 500 jeunes pré-inscrits et 1 300 Pass validés.

 

Les structures culturelles appelées à proposer des activités

Plus de 150 « offreurs » sont pour le moment répertoriés, dans le secteurs suivants : livres, musées, spectacles, concerts, festivals, ateliers, cours de pratique artistique,…

Les associations ou structures qui souhaitent participer au dispositif peuvent contacter Caroline Nérot, chargée du développement du Pass Culture dans le Finistère (Caroline Nérot : 07 68 03 15 49 ou Manon Manière : 07 50 42 43 69).

 

Comment fonctionne l’expérimentation ?

Au plan national, à ce jour, plus de la moitié des jeunes ont déjà commencé ou terminé de remplir les formalités. Plus de 3 600 volontaires ont ainsi déjà accès à un crédit de 500€ sur l’application du Pass Culture.

D’ores et déjà un millier d’acteurs culturels se sont référencés pour le Pass Culture afin de proposer des offres culturelles ciblées pour cette génération.

 

Dans le cadre de la première vague d’expérimentation, l’utilisation du crédit de 500€ est soumise aux limites suivantes :

  • Un plafond de 200 euros sur les « offres en ligne », correspondant à l’achat d’un accès à de la musique, des œuvres audiovisuelles, des jeux-vidéos, des livres audio, des conférences, de la presse dématérialisés – afin d’encourager les sorties physiques et rencontres ;
  • Un plafond de 200 euros sur les « biens matériels culturels », correspondant à l’achat de livres, de musique, d’œuvres audiovisuelles sur support matériel ou d’instruments de musique et d’œuvres d’art.

Des indicateurs précis d’évaluation sont prévus tels que le taux d’utilisation, le nombre et la typologie des propositions artistiques et la diversité des lieux pour assurer le suivi continu autour de grands objectifs que sont l’accès la culture et la diversification des pratiques. Le modèle économique sera affiné au cours de l’expérimentation grâce notamment aux retours de l’évaluation.

 

Cette première phase d’expérimentation a vocation à être suivie par d’autres vagues pour étendre le dispositif à 200 000 jeunes puis 800 000.

 

Soixante ans après la création du ministère de la Culture, le Pass culture est un outil qui doit nous permettre progressivement d’orienter les politiques de la culture différemment, au plus près des Français, au cœur de tous nos territoires.

 

Sur le même sujet :

Mise en place du « Pass Culture » dans le Finistère

Pass Culture : l’expérimentation est en marche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.