yellow button

Prévention des addictions dans les métiers de la pêche : un partenariat inédit

Le Groupement de Gendarmerie du Finistère et le Comité Départemental des Pêches Maritimes et des Élevages Marins du Finistère (CDPMEM 29) sont à l’initiative d’un partenariat inédit en matière de prévention des addictions dans le contexte maritime.

J’ai voulu en savoir plus ce dispositif original au service de la santé des marins pêcheurs et de la sécurité maritime. Ainsi, je me suis rendu dans les locaux de la Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile (BPDJ), siège de la Maison de la prévention et de la protection des familles (M2PF), au Relecq-Kerhuon, à la rencontre des intervenants et acteurs de ce partenariat unique en France.

 

La « Convention Addictions » :

Le dispositif est né de la rencontre entre la BPDJ et le CDPMEM du Finistère suite au constat d’une consommation plus importante de substances addictives (alcools, drogues) chez les gens de mer que dans d’autres secteurs d’activité. Ce constat est d’autant plus alarmant lorsque l’on sait que les métiers de la pêche en mer sont les plus accidentogènes et ceux dans lesquels on dénombre le plus d’accidents mortels.

Les professionnels de la pêche avaient déjà mis en place des démarches de prévention avec notamment la « Charte de prévention des conduites addictives » dans les armements à la pêche, c’est donc naturellement que depuis 2019 des démarches communes ont pu être mises en place avec la BPDJ du Finistère.

L’objet de la Convention signée le 1er juillet 2020 est de prévenir, d’informer et de sensibiliser sur la thématique des addictions à bord des navires de pêche.

Pour cela les partenaires engagés (Groupement de Gendarmerie du Finistère et CDPMEM) collaborent également avec le Lycée Maritime du Guilvinec, les services sociaux des armements, par de la formation, de l’information, des groupes de travail dédiés.

En mer le danger est présent en permanence, les marins sont isolés et les risques pris dans l’exercice du métier ou de la navigation sont très largement aggravés en cas de diminution de la vigilance et de la concentration.

Ce partenariat unique a vocation à être développé dans d’autres départements et je soutiendrai, notamment auprès de la Ministre de la Mer, sont extension au bénéfice de la santé et de la sécurité des marins pêcheurs.

 

 

La Maison de la Prévention et de la Protection des Familles (M2PF) :

Ce déplacement m’a permis d’échanger sur le rôle de la M2PF du Finistère, dont les locaux accueillaient notre réunion. la M2Pf a vocation à recevoir la parole des mineurs et de l’ensemble des personnes victimes de violences intra-familiales, mais aussi de travailler sur les comportements à risques entrant dans le champs pénal (addictions), ou encore les usages numériques à risques et le cyberharcèlement.

 

Je remercie vivement le Lieutenant-Colonel Pascal HEDAN et l’Adjudant-Chef Laurent KAISER pour leur accueil et leurs explications, ainsi que l’équipe du CDPMEM 29 : en particulier Philippe PERROT, élu au Comité, et Virginie LAGARDE en charge notamment de la sécurité, qui étaient également présents pour cet échange.

 

Cette visite a également été l’occasion de rendre un hommage appuyé à Monsieur Patrick ANDRO, du CDPMEM du Finistère, initiateur de cette Convention, et disparu en avril dernier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter