facebook-f twitter Calque 1 insta Linkedin

Réforme du baccalauréat : mode d’emploi

En visite au Collège de Kerallan (Plouzané)

Des lycéens sont dans la rue ces derniers jours.

L’occasion de faire le point sur la réforme du bac qui sera appliquée pour l’édition 2020.

 

D’abord, pourquoi changer le bac ?

  • Parce qu’il ne prépare pas assez efficacement aux études supérieures auxquelles il donne pourtant accès – 90% de réussite à l’examen mais 60% d’échec en licence. Le bac doit donc redevenir un tremplin de réussite dans l’enseignement supérieur.
  • Parce qu’il concentre un grand nombre d’épreuves sur un temps très court : Le bac doit mieux prendre en compte le travail des lycéens.

Voir le document d’information

 

Comment s’est construite la réforme du bac ?

Par la consultation : Plus de 250 représentants d’institutions et organisations.

Par la concertation : Menée par le Ministre avec les représentants des lycéens, les organisations syndicales et les représentants des parents d’élèves.

Une consultation en ligne a recueilli plus de 46 000 réponses.

Les conseils académiques de la vie lycéenne (CAVL) ont été sollicités pour rendre des propositions qui ont ensuite été discutées par les élus lycéens au sein du conseil national de la vie lycéenne (CNVL).

Ce dialogue se poursuit : les nouveaux lycéens élus au CNVL seront réunis autour du Ministre avant la fin de l’année 2018 pour échanger sur la mise en œuvre de la réforme.

 

Quel est le calendrier de la réforme du bac ?

Les lycéens concernés sont actuellement en seconde.

Toute l’année : ils bénéficient d’un accompagnement à l’orientation pour les guider dans leur choix.

Depuis la rentrée scolaire 2018 : ils ont bénéficié d’un test numérique de positionnement en français et en mathématiques.

  • Avant les vacances de Noël 2018: ils connaîtront les spécialités proposées dans leur lycée à la rentrée scolaire 2019.
  • Après les vacances de Noël : les lycéens de 2nde pourront commencer à réfléchir avec leur famille et en dialogue leurs professeurs aux enseignements de spécialité. Ils formuleront des vœux lors du conseil de classe du 2nd trimestre.

Lors du conseil de classe du 3ème trimestre : le chef d’établissement validera le passage en série technologique ou en voie générale et les choix de spécialités.

Pour le lycéen, le nouveau bac c’est un accompagnement toute l’année pour choisir un parcours sur-mesure en fonction de ses goûts et de ses ambitions. C’est choisir ce qu’on aime pour faire ce qu’on veut.

 

Quelles seront les épreuves du nouveau baccalauréat ?

  • Les épreuves finales compteront pour 60% de la note. En fin de Première, chaque lycéen présentera comme aujourd’hui une épreuve anticipée de français, écrite et orale.
  • En Terminale, quatre épreuves finales : deux épreuves écrites de spécialité portant sur les disciplines que le lycéen aura choisi d’approfondir au cours de son parcours ;  une épreuve de philosophie ;  une épreuve orale finale : présentation d’un projet préparé depuis la classe de Première en fonction des spécialités choisies puis un échange avec le jury.
  • Le contrôle continu, qui comptera pour 40% de la note finale, permet de valoriser la régularité du travail des lycéens. o Le lycéen passera des épreuves communes dans les différentes disciplines qu’il étudie, sur le modèle des « bacs blancs » actuels (30 % de la note finale). Ces épreuves reposent sur un cadre commun avec des sujets nationaux et des copies anonymes. Une harmonisation, garantie d’égalité de traitement entre les lycéens, sera effectuée par les inspecteurs de l’Education nationale.
  • Les bulletins scolaires seront pris en compte pour valoriser les progrès des élèves au lycée. Ils représenteront 10% de la note finale.

 

Que deviennent les séries dans le cadre de cette réforme ?

  • Pour la voie technologique, les séries sont maintenues.
  • Pour la voie générale, les séries S/ES/L n’existeront plus à partir de la rentrée 2019.
  • Tous les élèves bénéficieront en première et en terminale du même socle de connaissances communes : français, philosophie en terminale, histoire géographie, enseignement moral et civique, deux langues, EPS et un nouvel enseignement scientifique.
  • Pour approfondir les disciplines qui les intéressent, les lycéens choisiront trois enseignements de spécialité en première puis deux en terminale. Les lycéens feront des choix en fonction de leur goût et de leurs ambitions.
  • En complément, ils pourront choisir des enseignements optionnels (arts, LV3).

 

La réforme du bac, comment la résumer ?

Un bac plus moderne : les nouveaux enseignements et les programmes s’ouvrent aux grands enjeux contemporains (numérique, écologie).

Un bac plus juste : Il prend en compte le travail et les progrès des lycéens sur 2 ans grâce au contrôle continu. Cela veut dire moins de bachotage. 90% des épreuves seront anonymes et reposeront sur des sujets nationaux.

Un bac pour tous, un parcours pour chacun : un accompagnement à l’orientation renforcé pour faire des choix personnalisés jusqu’à l’enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.