Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

#1 – Le regard d’Anne-Thérèse Roudaut, ma suppléante

« Un candidat aux élections législatives est dans l’obligation juridique de se présenter avec un ou une suppléante. Cette fonction n’est encadrée par aucune disposition légale.
Le suppléant est avant tout réserviste. Une fois l’élection terminée, seul le député entre à l’Assemblée nationale. Le suppléant ne peut pas voter à la place du député, il ne perçoit aucune rémunération.
Le suppléant reprend les fonctions de ce dernier, seulement si celui-ci démissionne pour cause de cumul de mandats, décède, entre au gouvernement, dispose d’une mission de plus de six mois confiée par le gouvernement ou accepte les fonctions de membre du Conseil constitutionnel.
C’est avec grand plaisir que j’ai accepté d’être la suppléante de Didier Le Gac. Je prends cette demande comme un véritable engagement, je suivrai son travail au sein de la 3ème circonscription du Finistère, ainsi qu’à l’assemblée nationale, pendant ce mandat. »
Anne-Thérèse Roudaut, le 18 juillet 2022
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters