yellow button

Assemblée Générale de l’AVEN

J’étais présent le 29 octobre dernier à Brest, à l’Assemblée Générale de l’Association des Vétérans des Essais Nucléaires qui n’avait pas pu se tenir depuis 2 ans du fait de la pandémie de Covid.

 

Depuis le début de mon mandat je suis régulièrement sollicité par les représentants de l’AVEN pour contribuer à faire progresser la situation des personnels victimes – civiles et militaires – mais également de leurs familles. Ainsi c’est avec plaisir que je me suis rendu à la rencontre du bureau et des membres de l’association dans le Finistère et les Côtes d’Armor à l’occasion de cette Assemblée Générale. (Photos : Le Télégramme). J’ai ainsi pu revenir sur mes actions auprès du Gouvernement en soutien à l’AVEN.

Le traitement des demandes indemnisation devant le CIVEN :

J’étais intervenu auprès du Ministre la Santé, puis en défendant un amendement au PLF 2022, pour que soit accordé un délai supplémentaire de 3 ans aux ayants droits des victimes des essais nucléaires français pour déposer un dossier de demande d’indemnisation auprès du CIVEN, soit jusqu’au 31 décembre 2024.

La création d’un titre de reconnaissance pour les vétérans des essais nucléaires :

Par une Question Ecrite adressée j’avais interrogé la Ministre des Armées en 2020 pour que soit mis en place à un titre de reconnaissance de la Nation au bénéfice de ces vétérans. Finalement une médaille nationale avec agrafe « Essais nucléaires », a été instaurée depuis janvier 2021.

La suppression du CCSCEN :

En mars 2020, j’alertais le Ministre des Finances sur le projet de suppression de la CCSCEN (Commission Consultative de Suivi des Conséquences des Essais Nucléaires), puis défendu les amendements pour garantir ce maintien dans la loi « ASAP » en décembre 2020.

Table Ronde sur les essais nucléaires :

Début 2021 j’avais encore interrogé la Ministre des Armées (F. Parly) pour lui demander la participation de l’AVEN (mais également de la FNOM), à la table ronde organisée sur les conséquences des essais nucléaires en Polynésie française, qui s’est tenue au mois de juillet 2021.

Enfin, même si ce projet n’a pas pu aboutir du fait d’une niche parlementaire, j’ai défendu en séance à l’Assemblée, en juin 2021, et également en tant que membre de la Commission de la défense, la PPL visant la prise en charge et la réparation des conséquences des essais nucléaires français (présentée notamment par son Rapporteur, Moetai BROTHERSON).

Les échanges menés lors de cette assemblée générale m’ont donné l’occasion d’interroger le Ministre des Armées par une Question Ecrite dédiée à l’indemnisation des préjudices des victimes par ricochet des essais nucléaires français. Cette Question Ecrite sera prochainement publiée au Journal Officiel et consultable ici.

Au cours de ce mandat je resterai à l’écoute de l’AVEN et de ses représentants, de la même manière que lorsque que j’étais membre de la Commission de la défense nationale, et aujourd’hui comme membre de la Commission des affaires sociales dont les compétences s’attachent, notamment, aux questions de santé défendues par l’AVEN.

 

=> Voir aussi l’article du Télégramme ICI.

– mercredi 9 novembre 2022 –
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter