Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Avec les Délégués départementaux de l’éducation nationale

A Lanildut avec les DDEN

Ce samedi 10 septembre 2022, j’ai participé à l’Assemblée générale des Délégués départementaux de l’Éducation nationale (DDEN), qui avait lieu cette année à Lanildut. La rencontre s’est tenue en présence de Nicole Poulmarc’h, présidente de l’Union des délégués départementaux de l’Éducation nationale (DDEN) du Finistère, de Jean-Jacques Tournellec, président de la délégation de Ploudalmézeau, de Françoise Morvan, première adjointe au maire de Lanildut et de Catherine Stefanelli, inspectrice de l’Éducation nationale de la circonscription Brest-Iroise.

 

Qu’est-ce qu’un DDEN ?

Les Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale sont des bénévoles partenaires de l’école publique.

Pour mémoire, les DDEN, Délégués Départementaux de l’Education Nationale, sont nommés par l’Inspecteur d’Académie. Ils sont organisés en délégations, rattachées aux circonscriptions d’inspection. L’article L241-4 5° confie aux délégués une mission d’inspection des écoles. Les Délégations sont régies par le Code de l’Éducation D241-28, D241-29, D241-30, D241-31

Nommés officiellement par le DASEN, après avis du CDEN, qui se déroule sous la présidence du Préfet. Nantis de notre fonction officielle les DDEN veillent aux bonnes conditions de vie de l’enfant, à l’école et autour de l’école. Nous sommes membre de droit du conseil d’école et membre du CDEN.

 

Un investissement personnel au service de l’école publique

Être DDEN exige un investissement personnel au service de la promotion de l’école publique, de l’intérêt des enfants et  de la défense des principes républicains d’émancipation que sont la citoyenneté, la laïcité et la liberté de conscience.

 

La baisse des élèves, une tendance de fond

Alors qu’on parle beaucoup du manque d’enseignants, il ne faut pas oublier qu’un niveau national, dans les écoles, on observe une baisse du nombre d’élèves. C’est une tendance de fond qui va marquer ce quinquennat. Lors d’une audition le 2 août à l’Assemblée, Pap Ndiaye, Ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a d’ailleurs annoncé une perte de 67 000 élèves pour la prochaine rentrée, par rapport à septembre 2021.

L’Education nationale prévoit même une baisse de près d’un demi-million d’élèves sur le quinquennat en cours. La baisse est « tout à fait préoccupante », indiquait-il, « on entre dans une classe d’âge très creuse » « et cela va s’accentuer dans les années à venir ». Sur la période 2011-2021, les effectifs du premier degré ont chuté de 0,8 % en zone urbaine (soit 43.000 élèves en moins) et de 9,4 % (soit 129.000 élèves de moins) en zone rurale, selon le service statistique du ministère.

Lanildut. Samedi intense pour les enseignants © Ouest France

Les Délégués départementaux de l’Éducation nationale réunis à Lanildut © Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters