Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Cérémonie de rapatriement du corps de l’Amiral Jozef UNRUG

Émouvante cérémonie en l’honneur de la Marine Polonaise à Brest.

J’ai assisté ce matin 25 septembre à l’invitation de son excellence Tomasz MLYNARSKI, Ambassadeur de la République de Pologne en France, aux cérémonies solennelles de rapatriement des corps du Vice-Amiral Josef UNRUG et de son épouse, de la France vers la Pologne au départ de la base navale de Brest.

Né en 1884 dans ce qui est encore l’Empire Allemand, le Vice-Amiral Josef UNRUG fut une des grandes figures de la construction de la Marine Polonaise contemporaine après l’indépendance de la Pologne en 1918. Au début de la 2cde guerre mondiale, alors qu’il est Commandant en Chef de la Marine, il mène les opérations de défense de la côte polonaise face à l’invasion allemande ; fait prisonnier en octobre 1939 il reste détenu dans différents camps et refuse d’intégrer la Kriegsmarine après la capitulation.

A la fin de la guerre il s’exile en Angleterre puis s’installe en France, dans le Loiret, à Lailly-en-Val en 1955, où il meurt en 1973.

Il s’agissait aujourd’hui d’accomplir les dernières volontés du couple UNRUG pour que leurs dépouilles rejoignent enfin la terre polonaise grâce aux travail conjoint des autorités polonaises et françaises. Ainsi, après une première cérémonie à Montrésor (Indre-et-Loire), les dépouilles ont été conduites à Brest pour une cérémonie d’hommage et de transfert des corps à bord d’une frégate de la Marine Polonaise qui rejoindra, par la mer, la terre natale.

C’était une belle et émouvante cérémonie menée conjointement par la Marine nationale et la délégation de la Marine polonaise, en présence du Préfet maritime, le vice-Amiral d’escadre Jean-Louis LOZIER et de Monsieur Dariusz GWIZDALA, Directeur adjoint du Bureau de la Sécurité Naionale auprès du Président de la République de Pologne.

Avec les autorités civiles et militaires présentes, je souhaite souligner le caractère historique de cette cérémonie et, surtout, témoigner de l’amitié qui unit nos deux pays.

 

  

Didier LE GAC à la cérémonie de rapatriement des corps du Vice-Amiral UNRUG et de son épouse, à Brest, le 25 septembre 2018

 

 

(mardi 25 septembre 2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters

Nous utilisons des cookies pour vous proposer une meilleure expérience de navigation, des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts, pour en savoir plus consultez notre politique de confidentialité.

Réglages des cookies

Ci-dessous, vous pouvez choisir quels types de cookies vous souhaitez accepter sur notre site internet. Cliquer sur le bouton "Enregistrer les réglages" pour appliquer vos préférences.

Cookies de fonctionnement (obligatoire)Ces cookies sont nécessaires et garantissent le bon fonctionnement ainsi que l'optimisation de notre site internet.

Cookies analytiquesCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation de notre site internet afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies sociauxNotre site internet peut utiliser des cookies liés aux réseaux sociaux pour vous montrer du contenu tiers comme YouTube et Facebook. Ces cookies permettent d’interagir depuis notre site internet et de partager les contenus du site, lorsque vous cliquez sur les modules "Partager" de Facebook, par exemple. En désactivant ces cookies, vous ne pourrez plus partager les articles de notre site sur les réseaux sociaux.

Cookies de ciblage publicitaireCes cookies peuvent permettre à notre site internet de vous présenter des publicités plus pertinentes et adaptées à vos centres d’intérêt en fonction de votre navigation sur le web. En désactivant ces cookies, des publicités sans lien avec vos centres d’intérêt supposés vous seront proposées sur notre site.

AutresNotre site internet peut utiliser des cookies tiers provenant d'autres services qui ne sont pas de type analytique, social ou publicitaire.