Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

DGA Techniques Navales – Visite du site de Brest

 

Ce mardi 21 janvier j’ai pu rencontrer la direction du site DGA Techniques Navales (DGA TN) de Brest – ex GESMA – installé à proximité des Capucins sur le plateau de Quéliverzan.

L’ancien Groupe d’études sous-marines de l’Atlantique (GESMA) est devenu DGA TN en 2013 et vient de célébrer ses 60 ans en octobre dernier. Il était important que je visite le site brestois de DGA TN dont le siège est à Toulon, afin d’échanger avec son Directeur, l’Ingénieur en Chef de l’Armement, Jérôme PERRIN, sur un domaine stratégique pour la Marine nationale et la protection de nos intérêts et unités en mer, mais surtout de nos marins : la guerre des mines.

 

Il s’agit aujourd’hui de protéger non seulement les navires de surface, mais également les sous-marins (SNA et SNLE), ainsi que les accès aux ports maritimes, contre le risque des mines « traditionnelles » dormantes et les nouveaux moyens qui repèrent les navires à l’aide de leur signature électromagnétique, acoustique ou encore électrique, voire sismique.

De fait il s’agit également de rendre les navires de surface et sous-marins de la Marine encore plus silencieux et discrets. C’est par exemple le cas avec les frégates multimissions de type FREMM ou les futurs sous-marins nucléaires de classe « Sufren ».

 

L’avenir est au développement des drones et de la robotique sous-marine pour la détection et la neutralisation des mines. C’est un enjeu fondamental dans un domaine où les technologies se développent vite et font appel à des moyens de détections de plus en plus performants. Ainsi, les ingénieurs et techniciens de la DGA Techniques Navales conçoivent, expérimentent et développent des solutions innovantes au service de nos moyens en mer. Laboratoires, moyens de calcul, ateliers, ainsi qu’un un bassin d’essai sont ainsi à disposition sur le site de Brest pour définir et tester les moyens de demain. C’est également un domaine où l’intelligence artificielle a toute sa place pour aider à interpréter les imageries sonar, notamment.

 

En termes d’innovations, j’ai été heureux d’apprendre que la DGA TN collabore avec une jeune entreprise installée à Saint-Renan : MAPPEM Géophysics, start-up développant l’utilisation des techniques d’imagerie électromagnétique en milieu marin. Un exemple de plus de la richesse de la circonscription en entreprises innovantes dans le domaine maritime !  

 

Membre de la Commission de la Défense Nationale, et suivant de près le budget de la Marine nationale, je soutiens le travail des équipes de la DGA Techniques Navales et mesure l’importance d’en maintenir la capacité d’innovation.

 

Didier LE GAC avec l’Ingénieur en Chef de l’Armement Jérôme PERRIN, Directeur de DGA Techniques Navales, à Brest, le 21 janvier 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters