yellow button

Echange sur la situation des Infirmiers Anesthésistes Diplômés d’Etat (IADE)

Didier LE GAC avec Madame Cécile LANDURE, le 9 mars 2021

Je recevais mardi 9 mars à ma permanence parlementaire, Madame Cécile LANDURE, infirmière anesthésiste exerçant au sein du CHRU de Brest, et représentante du Collectif IADE, pour échanger sur les dispositions de la proposition de loi visant à améliorer le système de santé par la confiance et la simplification.

Le Collectif IADE de Bretagne représente pour sa part, 12 établissements publics ou privés, dont le CHRU de Brest.

Ce texte, actuellement en cours d’examen en Commission des affaires sociales, propose dans son article 1er bis de permettre aux détenteurs du diplôme d’état d’infirmier anesthésiste (IADE), notamment, d’exercer en pratique avancée au même titre que les autres auxiliaires médicaux concernés. Cette équivalence permettrait l’accès aux grilles salariales des professions équivalentes de la fonction publique et, surtout, apporterait une reconnaissance de leur compétences – reconnaissance très attendue par les infirmiers anesthésistes.

Sans remettre en cause l’utilité du déploiement des infirmiers en pratique avancée, qu’ils défendent par ailleurs, les IADE souhaitent enfin intégrer cette catégorie par souci d’égalité en termes de niveau d’étude, de formation, et de responsabilités.

Je suis très attentif à ces revendications qui me paraissent légitimes, et suivrait l’examen de l’article 1er de la proposition ainsi que les arguments du Gouvernement qui, jusqu’à présent, s’oppose à cette reconnaissance portée par un texte d’initiative parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

Inscrivez-vous à notre newsletter