Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Fil & Fab : l’aventure continue !

Visite du nouveau site de production installé à Plougonvelin

 

Ce mercredi 26 août j’ai souhaité me rendre dans les nouveaux locaux de la société Fil & Fab, pour faire le point avec son équipe de jeunes créateurs et designers à l’origine d’une activité innovante de régénération des filets de pêche usagés.

 

J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer une partie de l’équipe de Fil & Fab et constate avec intérêt cette initiative qui associe création d’entreprise et d’emplois, projet innovant et valorisation des déchets issus de la pêche professionnelle en mer.

Créée en 2015 par Théo DESPREZ, Yann LOUBOUTIN et Thibault UGUEN,  Fil & Fab est aujourd’hui une entreprise pionnière dans le recyclage et la valorisation des filets de pêche usagés.

Selon eux : « Les filets de pêche usagés représentent 800 tonnes de déchets annuels sur le littoral français. Leur volume et la qualité de leurs matériaux font d’eux une ressource locale d’avenir et pourtant ils sont brûlés, enfouis ou envoyés à l’étranger. À l’épicentre de la problématique et à moins d’une heure de 20% de la ressource nationale, Fil & Fab se positionne comme une alternative locale à la situation actuelle par la revalorisation de cette matière première. Fil & Fab s’est construit comme le coeur de son écosystème d’acteurs locaux et sociaux. Chaque étape est présente en pays d’Iroise, la collecte assurée par nos partenaires, le démontage par une société d’insertion sociale et le recyclage dans nos locaux ».

 

Si le siège de la société et ses bureaux sont encore hébergés dans les locaux de l’ENSTA, à Brest, la partie production vient de s’installer au sein de la zone d’activité de Toul-an-ibil sur la commune de Plougonvelin, dans un site propriété de la CCPI (Communauté de Communes du Pays d’Iroise). A terme l’ensemble des services de l’entreprise rejoindra le site de Plougonvelin.

J’ai ainsi voulu constater cette nouvelle implantation qui rassemble les espaces nécessaires pour le stockage de la matière première (filets récupérés), la matière découpée et broyée mais également les granulés extrudés et prêts à être de nouveau transformés en objets (lunettes avec Armor-Lux), ou matériaux prêts à être transformés pour l’industrie nautique, le textile…

Aujourd’hui la majorité des filets transformés par l’entreprise provient du port du Conquet (environ 30 tonnes à l’année) et de l’île de Batz ; la filière de collecte sur les autres ports de Bretagne et bientôt de Normandie est en cours de définition avec les collectivités et les comités des pêches concernés.

Si l’achat et la mise en service récente de la broyeuse (découpe des filets usagés) constitue une étape importante pour la production, Fil & Fab travaille déjà à l’acquisition d’une extrudeuse (production des granulés à partir des filets broyés et découpés) pour la fin 2021. Pour l’instant les filets broyés doivent être expédiés chez un sous-traitant pour être transformés en granulés de polyamide avant d’être réexpédiés en France, et de nouveau valorisés comme matière première.

 

A ses débuts l’entreprise a notamment bénéficié du soutien du Technopôle Brest Iroise et de la Filière Mer du Crédit Agricole, mais également par la suite de l’ADEME, de la Région Bretagne et du Fonds Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche – le FEAMP (grâce auquel la broyeuse a pu être achetée).

L’aventure continue donc pour Fil & Fab et son équipe : Je me réjouis de constater la croissance de cette entreprise de la circonscription, innovante et bien inscrite dans le développement de l’économie circulaire issue de la pêche professionnelle.

Je leur souhaite bon vent et continuerai à témoigner de leur réussite !

 

 

 

 

 

 

– 26 août 2020 –
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters