Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

France Énergie Éolienne – Association au service du développement de l’énergie éolienne

A l’écoute de tous les acteurs de la filière des énergies renouvelables – terrestres ou marines – j’ai reçu mercredi 24 août, une délégation de France Énergie Éolienne (FEE) pour évoquer la situation de l’éolien dans la circonscription et, plus largement, le développement de ces technologies indispensables au mix énergétique.

FEE : Porte parole de l’énergie éolienne

L’association France Énergie Éolienne, représente, promeut et défend l’énergie éolienne en France. Elle rassemble plus de 300 membres, professionnels de la filière éolienne en France, qui ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%. La filière éolienne représentait 22.600 emplois en 2021. Pour plus d’informations, voir ICI.

Monsieur Jérémy BOUCHEZ, Délégué régional Ouest de France Énergie Éolienne, et Monsieur Antoine VENEL, Délégué régional adjoint, sont ainsi venus me présenter l’actualité éolienne de la circonscription avant d’échanger sur les enjeux nationaux de la filière.

Parmi ces sujets, le Rapport 2021 de l’Observatoire de l’éolien m’a été présenté. Vous pouvez le consulter ICI. 

L’éolien en circonscription :

Le territoire de la 3eme circonscription du Finistère, avec ses 32 communes, regroupe aujourd’hui 39 éoliennes, dont les plus anciennes sont installées depuis 20 ans et nécessitent des opérations de « repowering » pour améliorer leurs capacités de production électrique.

Si quelques projets de nouvelles éoliennes sont autorisés ou en cours d’instruction, il faut souligner que les zones potentielles pour l’implantation de nouvelles éoliennes représentent aujourd’hui environ 1,4% du territoire de la circonscription (3,7% sur l’ensemble du Finistère). Du fait des différentes contraintes issues des activités militaires, de l’aviation civile ou encore de l’acquisition de données météorologiques (radars), mais également des règles environnementales, d’urbanisme et de distance par rapport aux habitations, les surfaces a priori disponibles sont donc extrêmement réduites.

Afin de maintenir le potentiel éolien du territoire, mais aussi son développement au niveau national, j’ai initié ou participé à la précision de son cadre juridique (par exemple auprès de Météo France ou par des questions ministérielles) comme pour l’ensemble des énergies renouvelables. A ce sujet mes priorités ont toujours été de soutenir la création d’emplois dans un secteur en croissance, mais aussi de contribuer à notre indépendance énergétique et à la production d’électricité décarbonée.

=> Retrouvez ICI un panorama de mes actions dans le secteur des énergies renouvelables.

 

Une actualité parlementaire :

Dès la rentrée parlementaire, nous examinerons un Projet de Loi dédié à l’Accélération des Énergies Renouvelables : Le Président de la République et le Gouvernement ont ainsi voulu soumettre à la représentation nationale un texte ambitieux et concret pour favoriser, à court terme, le développement de l’ensemble des énergies renouvelables afin de répondre aux besoins énergétiques de notre pays.

La situation internationale de ces derniers mois, l’inflation et la difficulté d’accès aux matières premières et à l’énergie, démontrent l’importance d’une accélération sur ce point.

 

 

 

– vendredi 26 août 2022 –
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters