Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Enseignement agricole : Avec l’Iréo de Lesneven, acteur de la transition

Déplacement le 2 juillet 2021, à l'Iréo de Lesneven.

Attractivité des métiers de l’agriculture

Alors que le gouvernement lance la campagne #EntrepreneursDuVivant du plan France Relance sur l’attractivité des métiers de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt, du paysage, de la pêche et de l’aquaculture, je me suis rendu à Lesneven ce vendredi 2 juillet 2021, pour visiter l’Iréo, association du réseau des MFR, dédiée à l’enseignement agricole. Ancré sur le territoire et tourné vers l’environnement et l’économie locale, l’Iréo propose une diversité de parcours et de formations (pour jeunes et adultes).

 

La crise de la Covid-19 a rappelé l’importance stratégique de notre agriculture et de nos agriculteurs, engagés tout au long de cet épisode sanitaire pour nourrir les Français. Il était utile pour moi d’avoir cet échange avec le Président Christian L’Hostis, la directrice Isabelle Bloas-Dewu, et l’équipe dirigeante, sur la manière dont l’Iréo prépare aux transitions.

 

L’Ireo, dans le réseau MFR depuis 30 ans

L’Iréo de Lesneven MFR propose des formations de la quatrième à la licence professionnelle, ainsi que de la formation professionnelle d’adultes.

 

Des effectifs en hausse

200 élèves en formation initiale (de la 4è au BTS)

110 élèves en statut apprentis (contre 49 l’an passé).
L’Iréo relève à cet égard l’effet très positif de la politique gouvernement pour « booster » l’apprentissage.

80 élèves en formation continue pour adultes

Ireo, enseignement agricole, attractivité des métiers du vivant, didier le gac, député, finistère, apprentissage, alternance, lesneven

 

L’Iréo, pionnier sur plusieurs cursus

L’Iréo de Lesneven MFR est pionnier sur plusieurs cursus. Par exemple l’Iréo propose le seul bac S.T.A.V en alternance de Bretagne. Ce cursus est encore trop méconnu. Après une 2nde générale et technologique, ou même une 1ère, le bac S.T.A.V. (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant) permet d’intégrer une formation supérieure en BTS, BTSA, IUT ou Licence, en ayant reonforcé ses compétences sur deux domaines technologiques : la production ou l’aménagement.

 

L’Iréo, adossé à l’économie locale

L’Iréo s’intègre dans une zone agricole mixte, où tous les systèmes sont représentés : l’élevage, le conventionnel, le bio, la production laitière, la production porcine, le maraichage, sous serres, en pleine terre… Cette diversité agricole est un réel atout.

 

Comment l’Iréo prépare aux transitions ?

Toutes les formations de l’Iréo sont labellisées « EPA », pour « Enseigner à Produire Autrement ». La transition vers de nouveaux systèmes de production plus durables repose sur une modification majeure des cadres de pensée et des modes d’acquisition des savoirs et des pratiques.

Pour cette raison, l’enseignement agricole doit assumer un rôle majeur pour adapter et anticiper l’évolution des connaissances et des modes de raisonnement.

Le plan « enseigner et produire autrement » vise à revisiter les référentiels et les pratiques pédagogiques (pour les mettre en conformité avec les enjeux de la transition agro-écologique) et de redéfinir le rôle de l’exploitation agricole, comme outil de démonstration et d’expérimentation.

 

Avec les acteurs de l’Iréo, l’échange donc naturellement porté sur les attentes de la société.
Je note que l’agribashing impacte aussi parfois les jeunes dans la bonne poursuite de leur cursus agricole.

enseignement agricole, iréo de lesneven

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters