Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Avec la délégation de jeunes agriculteurs

Le 29 janvier 2021, avec la délégation de jeunes agriculteurs de la circonscription, Romain Louzaouen, Sylvain Jaouen, et Adrien Perrot.

Rencontre du 29 janvier 2021

Comme je m’y étais engagé, j’ai reçu ce vendredi 29 janvier une délégation de jeunes agriculteurs de la circonscription, Romain Louzaouen, Sylvain Jaouen, et Adrien Perrot.

Je soutiens leur démarche, et vais interpeler le Ministre de l’Agriculture une nouvelle fois sur ce sujet des revenus agricoles.

Télécharger mon courrier au Ministre.

Télécharger la réponse du Ministre

Avec les JA

Sanctionner ceux qui ne respectent pas les règles du jeu

Si les Etats Généraux de l’Agriculture (EGA) et la loi Egalim, votée en 2018, ont eu le mérite de mettre en avant la question du prix de revient des produits agricoles, et le temps passé par les agriculteurs à produire une agriculture de qualité, il n’en demeure pas moins que les résultats concrets ne sont toujours pas la hauteur des attentes. Des avancées ont eu lieu, mais comme vient de le rappeler le Ministre Denormandie, s’il le faut, le gouvernement va devoir durcir les contrôles et sanctionner ceux qui ne respectent pas les règles du jeu.

 

Comité de suivi des négociations commerciales du 29 janvier 2021

Ce même 29 janvier, les ministres ont constaté que l’appel à la responsabilité réitéré lors d’échanges bilatéraux mais également lors des comités de suivi des relations commerciales a ses limites.

Ils ont donc décidé :

  • D’intensifier les contrôles de la loi EGalim déjà menés par les services de la DGCCRF. Outre les contrôles nombreux que réalisent les services d’enquête auprès des fournisseurs pendant les négociations commerciales, la DGCCRF examine attentivement notamment la mise en œuvre des pénalités logistiques, ainsi que le respect des règles de formation des conventions annuelles ;
  • De lancer une adresse de signalement (signalement@agriculture.gouv.fr) de prix constatés en magasin qui paraissent trop bas par rapport aux coûts de production ainsi que des problèmes d’étiquetage. La conformité à la loi de ces pratiques sera vérifiée ;
  • De renforcer la médiation en mutualisant un certain nombre de moyens entre le médiateur des relations commerciales agricoles et le médiateur des entreprises s’agissant des relations avec la distribution alimentaire.

 

Télécharger le comité suivi des négociations commerciales du 29 janvier 2021

 

Le devenir de l’agriculture en France en question

Surtout, j’ai bien reçu le message des JA, qui alertent sur le devenir de leur activité.

En effet, aujourd’hui 55 % des agriculteurs ont plus de 50 ans, et on estime que seule une exploitation sur quatre sera reprise !

Le renouvellement des générations est essentiel pour assurer la souveraineté alimentaire de notre pays.

 

Les jeunes ne continueront pas sans hausse de revenu !

Si l’on veut encore une agriculture demain en Bretagne, tout doit être fait pour susciter des vocations auprès des jeunes, et donner un cap à la profession. Les jeunes agriculteurs, passionnés par leur métier, mais lucides quant à la situation, ne continueront pas sans hausse de revenu.

 

Les Jeunes agriculteurs reçu par Didier Le Gac à Saint-Renan © Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters