Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Journée de terrain à Lanildut

Zoom sur les projets de la commune

Depuis le début du mandat, je consacre une journée entière à chacune des 32 communes de la circonscription.
Ainsi ce lundi 15 novembre 2021, j’étais à Lanildut, aux côtés du maire Jean-Noël Briant et des adjoints Raymond Mellaza, Gérard Floc’hlay, Françoise Morvan et Blandine Corlay, pour rencontrer les acteurs de la commune.
Un zoom a été fait sur les projets de la commune. Ainsi , avec l’équipe municipale, je me suis rendu sur le chantier de la « Maison du bien-être », et sur la parcelle devant accueillir l’écoquartier.
Accompagnement des aînés, accueil des jeunes couples, densification des dents creuses ont , à cet égard, été évoqués en matière d’urbanisme.
Le maire a par ailleurs tenu a valoriser les activités des « ouvriers de paix » qui entretiennent de manière bénévole les ouvrages communaux et le patrimoine rural.

Lanildut et ses différents commerces

J’ai également rencontré différents commerces de Lanildut, pour lesquels les aménagements de bourg et du port ont été bénéfiques : « Le poulpe moqueur », épicerie fine que vient d’ouvrir Olivier Barré, la savonnerie « La route Mandarine » tenue par Tiphaine Chalaron, et la « Boutique du crapaud » gérée par Matthieu et Emilie Heilmann.

 

Lanildut, premier port de goémoniers d’Europe

Lanildut étant le premier port de goémoniers d’Europe, un échange s’est ensuite tenu avec Erwan Quemeneur du Comité départemental, sur : la structuration de la filière « algues », les pratiques et techniques de pêche, les contrôles mis en place, le renouvellement des générations, la cohabitation.

Avec les agriculteurs de Lanildut

Enfin, comme j’en ai l’habitude lors de chaque déplacement consacré aux communes, j’ai visité une exploitation agricole ; l’agriculture étant la première force économique de la Bretagne. Un temps d’échange s’est donc tenu – avec l’ensemble des agriculteurs de la commune – au sein de du GAEC de Pors Nevez, qui accueille actuellement un jeune apprenti.
Les problématiques abordées ont porté sur : la place stratégique du conventionnel dans la souveraineté alimentaire, la valorisation de la qualité de l’agriculture française, l’installation des jeunes, la pyramide des âges dans le secteur agricole et le manque de main d’œuvre, le désamiantage des bâtiments agricoles, et bien sûr le texte « Egamil 2 » qui vient d’être adopté par le Parlement pour une « juste rémunération des agriculteurs ».
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters