Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

A l’AG de la Maison de l’Agriculture Biologique à Pleyben

Association interprofessionnelle bio départementale

J’ai participé ce jeudi 5 mai 2022 à l’ Assemblée Générale de la Maison de l’Agriculture Biologique (MAB) du Finistère qui se tenait cette année à Pleyben. La Maison de la Bio 29 est l’association interprofessionnelle bio départementale. Elle a pour mission de développer la bio localement.
Elle est présidée par Madame Valérie Lazennec, de la ferme de Traon Bihan à Brest.

 

Débat sur la baisse de la consommation des produits bio

A l’occasion de cette réunion, un débat était organisé sur la baisse de la consommation des produits bio en Finistère.

Si la France est le 1er pays européen en production bio (13 % des fermes engagées dans ce mode de production), la consommation de produits bio se tasse cependant dans le pays.

Face à ce tassement inédit de la demande, plusieurs explications sont avancées :

  • Le prix plus élevé des produits bio, en moyenne 50 % plus chers qu’en conventionnel (un frein en cette période d’inflation).
  • Le Covid a rebattu les cartes de la consommation, avec un attrait renforcé pour le local au détriment du bio.
  • Selon les acteurs de la MAB, la marque AB (agriculture biologique) perdrait par ailleurs en lisibilité avec la multiplication des labels alimentaires (haute valeur environnementale, zéro résidu de pesticides…).

 

Garantir 50% des produits biologiques dans la restauration collective

En soutien à l’agriculture bio, une des réformes prioritaires du ministère de l’agriculture et de l’alimentation a été de garantir 50% des produits biologiques, de qualité ou durables dans la restauration collective. Malgré un contexte difficile (la crise de la Covid-19 a fortement impacté le secteur de la restauration collective), la dynamique est enclenchée dans tout le secteur.

Les objectifs fixés dans la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous (EGAlim) sont désormais reconnus et partagés.

Si les objectifs de la loi EGAlim ne sont pas encore atteints, la dynamique est là : trois fois plus de produits biologiques qu’en 2017 sont aujourd’hui servis dans les cantines, passant en moyenne de 3,4% en 2017 à 10% en 2021. Cette progression s’observe également dans les restaurants administratifs.

 

Des moyens supplémentaires

Des moyens sont engagés afin d’atteindre l’objectif fixé en :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters