Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Liaisons aériennes Brest-Orly : une mobilisation collective

Photo YR

Dès l’annonce par Air France de supprimer les vols de Brest vers Paris-Orly, j’ai souhaité contribuer à organiser une réponse collective à cette décision inacceptable.

 

Maintenir l’accessibilité du territoire : la priorité

Les vols vers les deux aéroports parisiens sont indispensables à l’accessibilité et au dynamisme de la Bretagne occidentale : aussi bien pour son attractivité économique (entreprises et tourisme) que pour les liaisons avec Paris. A ce titre, si Roissy est un hub important pour les vols vers d’autres destinations nationales et internationales, Orly présente des avantages considérables pour accéder rapidement à la capitale, effectuer un aller-retour dans la journée, ce que le train ne permet toujours pas, avec seulement quelques trajets entre 3h30 et 4 heures.

Transavia, la compagnie low-cost du Groupe Air France KLM assurait jusque là cette liaison vers Orly mais, jugée non rentable, la direction du groupe a annoncé brutalement, lundi 5 septembre, par simple mail, la fin de cette desserte après le 30 octobre prochain.

C’est pour ces raisons de fond et de forme que j’ai souhaité me mobiliser avec l’ensemble des parlementaires de la majorité dans le Finistère, mais également les collectivités (Région, Département, Brest Métropole) et les acteurs économiques (CCIMBO, Investir en Finistère, notamment) pour demander une réaction rapide et conjointe face à cette décision.

Ainsi, dès le mardi 6 septembre, j’ai pu alerter le Ministre des Transports, Clément Beaune, à qui nous avons demandé d’intervenir auprès d’Air France.

Dans le même temps j’ai pris l’initiative avec ma collègue sénatrice du Finistère, Nadège Havet, d’organiser une réunion d’information sur le sujet et envisager des solutions alternatives, en invitant l’ensemble des acteurs concernés. Cette réunion s’est tenue le jeudi 8 septembre et tous les participants ont tenu à faire part de leur détermination commune.

Dans l’après-midi Air France communiquait sur le report de sa décision, et le maintien de la ligne Brest-Orly jusqu’à la fin mars 2023.

Dès à présent, et après cette première étape, nous nous adressons également à Madame la Première Ministre pour l’alerter sur cette situation et lui demander de recevoir Air France et les acteurs concernés (Accéder à notre courrier ICI).

Cette séquence à surtout démontré, une nouvelle fois, que face à un intérêt commun et stratégique, le « pack » breton savait se mobiliser !

Ainsi, loin de vouloir plus d’avions ou de s’éloigner de la nécessaire décarbonation des transports dans laquelle nous sommes tous engagés, c’est d’abord le respect de nos territoires, le maintien de notre économie et la sauvegarde de nos emplois qu’il faut défendre.

A présent, et d’ici la fin mars, il convient de se mobiliser encore pour, ensemble, participer à identifier une solution alternative capable d’assurer ces liaisons aériennes à un niveau acceptable et durable : plusieurs projets existent déjà.

C’est une nécessité tant que l’offre de liaisons ferroviaires performantes n’évoluera pas pour contribuer à connecter l’ouest breton au reste du pays, et du monde.

 

=> Mon Communiqué de Presse à l’issue de cette première étape : CP Report suppression Brest Orly 08092022

Ligne Brest-Orly : le député Le Gac (Renaissance) salue l’action du pack breton © Le Télégramme

– 9 septembre 2022 –
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters