Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Modernisation de la Base Navale de Brest grâce à la LPM

Membre de la Commission de la Défense à l’Assemblée et Rapporteur du budget de la Marine, c’est avec plaisir que j’ai pu constater – concrètement – la mise en œuvre des investissements réalisés dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire (LPM), y compris en matière d’infrastructures portuaires.

Ainsi, lundi 4 octobre j’ai pu assister à la cérémonie de pose de la première pierre de l’opération de remise en état des quais d’armement droit ouest et oblique, au sein de la Base Navale à Brest.

 

Contribuer au renforcement de la place stratégique de Brest

Ces travaux se justifient par la vétusté des quais (plus de 50 ans) au regard de l’accueil des unités plus modernes avec de nouvelles contraintes techniques : frégates de défense et d’intervention (FDI), patrouilleurs océaniques, bâtiments ravitailleurs de force, systèmes de luttes anti-mines du futur (Slamf). L’activité de soutien aux forces navales doit évoluer et demeurer performante. Cette modernisation s’inscrit également dans des perspectives opérationnelles qui soulignent la place stratégique du port militaire de Brest et la nécessaire disponibilité des moyens de la Marine.

L’ensemble de ces opérations est supervisé par le Service d’Infrastructure de la Défense (SID), à Brest, dirigé par Monsieur Roland Boutin.

 

60 millions d’euros de travaux et des retombées locales

Les interventions de remise en état et de modernisation des deux quais d’armement droit ouest (QADO) et oblique (QAO) pour un montant de 60 millions d’euros, s’inscrivent dans une enveloppe plus large de 260 millions d’euros destinés à la Base Navale de Brest pour la seule année 2021.

Pour ces travaux, complexes et répondant à des critères de maintien opérationnel stricts et des contraintes environnementales poussées, la marine et le SID ont retenu un groupement d’entreprises (EIFFAGE, ETMF, MARC et SETEC) qui interviennent avec des sous-traitants implantés localement. C’est donc également l’emploi local qui est soutenu par cet investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters