Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Moment de recueillement et de mémoire à Plougonvelin

78ème anniversaire de la Libération

Ce dimanche 11 septembre 2022, j’étais à Plougonvelin pour la traditionnelle cérémonie à la stèle FFI du Cosquer. Cette commémoration rend hommage aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) du canton de Saint-Renan et aux FFI/FTP tués lors des combats de la Libération à Plougonvelin, en août et septembre 1944. Un hommage a également été rendu aux Alliés lors de cette cérémonie.

 

François Falhun, dernier membre vivant de la compagnie de FFI

La cérémonie s’est tenue en présence de François Falhun, qui combattit au sein de cette compagnie de FFI et qui en est aujourd’hui le dernier membre vivant.

  • François Falhun fit flotter le premier en 1944 le drapeau tricolore sur la mairie du Conquet, le Conquet où sa mère perdit la vie lors d’un bombardement le 1er septembre 1944.
  • François Falhun est ce résistant modeste, mais pugnace qui se distingua par son « abnégation » et dont le nombre et la qualité des décorations nous incite à lui exprimer notre admiration la plus vive.

 

Mesurer la chance que nous avons de vivre dans un pays en paix

Nous mesurons mal, trop souvent, la chance que nous avons de vivre dans un pays en paix. Il faut malheureusement que la guerre revienne en Europe – comme c’est le cas aujourd’hui – pour nous rappeler que la guerre c’est toujours la misère, la désolation, le chagrin et la mort. Nous devons, plus que jamais, nous souvenir et méditer la leçon de nos aînés qui vécurent les drames de la Seconde Guerre Mondiale, et œuvrer sans répit pour la paix, la fraternité entre les peuples et la réconciliation entre les nations. Travailler au recul de la barbarie et au progrès de la paix est un travail qui doit cent fois être remis sur le métier.

Je salue les associations du monde combattant, à commencer par le Souvenir Français et son président Gildas Priol.

 

Faire de Plougonvelin un lieu de mémoire unique

Je salue également la mairie de Plougonvelin, son Maire Bertrand Audren, et son conseil municipal qui ont à cœur de faire de Plougonvelin un lieu de mémoire unique et multiple avec cette stèle di Cosquer et les formidables travaux réalisés au musée mémorial et au cénotaphe des marins disparus de la Pointe Saint-Mathieu. C’est toujours unis, dans la richesse de nos différences, que nous vaincrons et que nous triompherons de l’adversité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters