Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Pénurie de matériaux : le bois aussi

J’ai récemment été alerté par l’entreprise ECO-BATI-BOIS de l’importante hausse du coût des matières premières dans le domaine du bois.

 

La société ECO-BATI-BOIS :

J’ai pu me rendre dans les locaux de la société pour échanger avec son gérant et visiter ses installations ce 10 mai 2021. Implantée à Saint -Renan, au cœur de la circonscription, l’entreprise, créée en 2010 par Jean-François HAMON, installée dans la zone de Mespaol depuis 3 ans, est spécialisée dans la réalisation de charpentes et d’ossatures en bois pour les maisons individuelles par exemple, mais également en extension, isolation, ou rénovation de bâtis anciens.

ECO BATI BOIS bénéficie de la qualification RGE « éco artisan » et du label « Artisan Maison Passive certifiée ».

Avec 24 salariés, issus de différents parcours professionnels et le recours à la formation en alternance d’apprentis et de compagnons, l’équipe d’Eco-Bati-Bois regroupe l’ensemble des compétences d’artisans passionnés par le travail du bois.

 

Pénurie de bois et hausse des coûts :

Comme beaucoup d’autres acteurs du secteur de la construction et du bâtiment, l’entreprise assiste elle aussi à une importante hausse des matières premières et matériaux et produits de construction : principalement les bois résineux, les isolants bio-sourcés, et les panneaux de bois. L’identification des causes de cette pénurie est complexe, mais si une partie est bien entendu liée à la baisse globale d’activité de production due à la crise sanitaire, c’est également – paradoxalement – une conséquence de la reprise des activités en Asie, ou encore à la taxation des bois canadiens sur le marché des USA.

On constate en effet une très forte demande américaine sur les bois résineux produits en Europe du nord, mais également le bois issus des forêts de France, ou encore les produits transformés : les prix s’envolent (+ 47 % par exemple pour les panneaux en OSB). Les entreprises et artisans français constatent dès lors des difficultés d’approvisionnement et, à terme, de tenue des délais et de respect des livraisons de chantiers. Elles sont ainsi exposées à des risques financiers (sanctions pour retard, perte de marchés…).

Des questions se posent pour garantir l’approvisionnement de nos entreprises, en bois bruts et transformés, d’origine étrangère mais également nationale. Il est important d’anticiper une véritable pénurie et la tenue des prix, et j’ai ainsi décidé de m’adresser à la ministre déléguée chargée de l’industrie sur ce point qui interroge, notamment, sur notre souveraineté.

Voir mon courrier du 10 juin 2021 au Ministre Alain Griset, sur la situation des entreprises de la filière bois 

Mise à jour du 27 juillet 2021 :

Face à ces difficultés, le Gouvernement vient de saisir la Commission Européenne en lui demandant d’étudier les mesures de sauvegarde des entreprises de la filière bois dépendantes de ces pénuries d’approvisionnement. Voir le courrier des ministres de l’Ecologie, de l’Agriculture et de l’Alimentation, du Ministre délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères chargé du Commerce Extérieur, de la Ministre déléguée auprès du Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance chargée de l’Industrie, notamment, ci-dessous :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters