Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy Created with Lunacy
yellow button

Porcs bretons : Ensemble pour valoriser la production

A l’AG du comité régional porcin (CRP), où intervenaient Philippe Bizien, président du Comité régional porcin, Marc Keranguéven, président de Prince de Bretagne, et Pierre-Yves Jestin, président de Savéol.

A l’Assemblée générale de Plérin

J’ai participé à l’Assemblée Générale du comité régional porcin (CRP) qui se tenait ce jeudi 27 juin 2019 à Plérin. Le Comité Régional Porcin de Bretagne est une organisation professionnelle représentative de l’amont en production porcine.

 

Mieux s’organiser collectivement pour répondre aux enjeux sociétaux

La filière porcine est en prise directe avec le marché international. L’embellie que les éleveurs français rencontrent depuis 2018 tient notamment à l’impact économique de la peste porcine africaine (PPA). Les équilibres en jeu sont considérables. En affectant fortement la filière en Chine, la maladie a entraîné une forte hausse des cours du porc en France.

Après les nombreuses années tendues de 2007 à 2015, les éleveurs de porcs bénéficient donc d’un meilleur cycle. Hausse du prix du porc et bonnes performances techniques leur permettent désormais d’imaginer « jouer plus collectif demain », en ayant notamment un cahier des charges commun pour répondre aux enjeux sociétaux.

 

L’exemple inspirant des maraîchers concurrents devenus partenaires

On se souvient du lancement en janvier dernier de la démarche « Alliance nature et saveurs », à mi-chemin entre le bio et le conventionnel et portée par les trois coopératives maraîchères concurrentes Savéol, Prince de Bretagne et Solarenn. « Alliance nature et saveurs » a permis la mise en place d’un label commun sur leurs légumes cultivés sans pesticides. C’est pour s’inspirer de cette troisième voie que le CRP Bretagne a invité Pierre-Yves Jestin, président de Savéol, et Marc Keranguéven, président de la Sica de Saint-Pol-de Léon (photo ci-dessus).

 

Se démarquer de la concurrence étrangère

Les deux producteurs finistériens ont détaillé la mise en route de leur stratégie commune au travers d’ « Alliance nature et saveurs ». Il s’agit là d’un transfert de bonnes pratiques écouté par les producteurs de porcs, qui souhaitent – eux aussi – avoir les moyens de se démarquer de la concurrence étrangère et ainsi faire valoir ensemble la qualité de la production bretonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Tous les champs sont obligatoires.

S'inscrire à la newsletter

Voir toutes les newsletters